jeudi 29 avril 2010

Adèle Blanc-Sec - Jacques Tardi.

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/AdeleBlancSec.jpg

'Quelle perte pour la science !'

L'auteur :

 

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Photosdauteurs/jacuqestardi.jpg

Jacques Tardi, né le 30 Août 1946 à Valence, est un auteur et dessinateur de bande dessinée française, il a aussi illustré quelques romans, catalogue et couvertures de romans.





Résumé : 


Adèle Blanc-Sec est une jeune femme qui tape souvent, et sans le vouloir, dans l'oeil des hommes et qui attire donc la jalousie des autres femmes. Ses aventures se déroulent entre 1911 et 1922, et souvent dans le paysage Parisien. Elle semble s'attirer perpétuellement les ennuis, voire la haine de ses contemporains. Bien que surveillée par la police, elle échappe aux poursuites grâce aux révélations qu'elle pourrait livrer sur des affaires ayant été étouffées et dont elle aurait été mêlée. Elle est souvent la proie de savants plus ou moins fous et mégalomanes  de policiers violents ou idiots. Elle est de nature curieuse, ne résistant jamais à un rendez-vous même et surtout s'il est bizarre. Elle semble s'occuper d'affaires étranges dans lesquelles la police se montre bien incompétente...


Mon avis : 


Je suis d'humeur à lire BD/Mangas en ce moment ! Et là, je me suis attaquée à quelques tomes d'Adèle Blanc-Sec que j'ai pu dénicher, après avoir vu et adoré le film de Luc Besson au cinéma, il fallait que je découvre les bandes dessinées dont monsieur Besson s'était inspiré pour son film. Je ne les ai pas tous trouvés, malheureusement, juste les quatre premiers mais c'est mieux que de lire uniquement le tome un où le décors, les personnages, les enquêtes et l'histoire se mettent en place doucement, ça démarre lentement et il laisse des questions en suspend, mieux vaut donc continuer sur sa lancée sous peine de frustrations ! Le tome un ne fait que planter le décors, il faut lire la suite pour bien accrocher et s'intéresser, s'attacher mieux aux personnages.

Sinon, j'ai bien aimé le style de Tardi, ses dessins, c'est très joli et il retranscrit bien le décor du Paris des années 1910 puis 1920. Le beau Paris de l'époque, avec ses monuments, ses gares, ses immeubles, les perspectives, les angles de vue... magnifique ! Tout comme les costumes des personnages (je leur reprocherais de ne pas montrer beaucoup d'expression sur le visage pour certains. L'expression du visage d'Adèle, par exemple, est dans 98 % des cas semblable à celui que vous pouvez voir sur la couverture. Mais bon, si ça gêne, on s'y habitue au fil des albums...)

Bon, quelque fois, ces affaires plus ou moins étranges dans lesquels Adèle (et la police, et les "méchants") sont embarqués font un peu fouillis, et on a des questions laissés en suspend... jusqu'aux tomes suivants, car à chaque fin de tome se trouve un élément qui amène au prochain. Mais sinon j'adore, c'est un univers saupoudré de polar, de fantastique, novateur avec cette atmosphère de vieux Paris et la présence du comique (les policiers incompétents, les professeurs qui ressuscitent à chaque fois un dinosaure qui finit tué accidentellement et que la même phrase retentit à chaque fois : quelle perte pour la science !) qui a su me séduire et qui me donne envie de continuer à lire la suite que j'ai bien du mal à trouver...



- Adèle Blanc-sec, jouée par Louise Bourgouin 
dans le film de Luc Besson -

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire