dimanche 15 novembre 2009

Axis Powers Hetalia - Hidekaz Himaruya.


http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/AxisPowerHetalia.jpg
 'Draw a circle and there's earth !'
- Hetalia soundtrack -
 
L'auteur :
http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Photosdauteurs/noauthor.gif

Hidekaz Himaruya est un auteur de manga japonais. On lui connaît, au Japon et sur le net, le manga Axis Powers Hetalia depuis 2003.




 
 
Résumé de MangaFox :

It's World War I, and all countries are at war. Germany is in search for Italy, Rome's grandson, and take him captive. Instead... he finds a box of tomatoes? Oh, no, it's just useless Italy hiding. But there was one detail someone forgot to mention. Italy is annoying. So Germany couldn't be happier when he got rid of Italy at the end of war. Now it is World War II, everything is going smoothly with Germany's invasion, when the worst thing possible happens. Italy becomes Germany's ally. And this is how our story begins.

Mon avis :

Me voici de retour avec un nouveau manga, encore peu connu en Europe mais s'étant fait un nom au Japon, je l'ai connu grâce aux épisodes surtout, déjà 101 épisodes à son actif, et j'espère que d'autres sont prévus car Axis Powers Hetalia est spécial dans son genre, j'avoue que j'ai accroché à l'idée et que je me suis attachée à l'anime.

L'idée est simple et originale : vous connaissez tous au moins (une grande partie) de notre Histoire, l'Histoire de France et celles d'autres pays, la géographie des pays du monde, les préjugés sur les étrangers, les langues étrangères et toussa ? Imaginez donc que les pays que nous connaissons bien, pour la plupart, soient bien plus qu'un territoire bien défini ou une idée de nation mais aussi des personnes. Chaque personnage est la personnification du pays qu'il représente, il existe depuis que l'idée de nation est venue chez les hommes. Ainsi nous suivons les pays du monde (pas tous hélas, j'aurais aimé faire connaissance d'Ecosse, Inde, Irlande ou encore Monaco), majoritairement Ludwig je-ne-me-souviens-plus-du-nom-de-famille représentant l'Allemagne, Romano et Feliciano Vargas, les jumeaux Italie, Kiku le pays du Japon, mais aussi Alfred F. Jones, l'Amérique, Arthur Kirkland, l'Angleterre, Francis Bonnefoy, la France, Yao Wang la Chine et Ivan Braginski, la Russie. Mais d'autres pays sont aussi présents comme le Canada, l'Autriche, la Hongrie, la Prusse, la Pologne, la Lithuanie et encore bien d'autres... chacun apparaissent dans le manga.

Alors alors, concernant le manga, j'ai quelques réserves. Tout d'abord, nous ne suivons pas vraiment le fil d'une histoire avec une intrigue, ni le début de l'histoire jusqu'à aujourd'hui. En fait, ce sont des trips, des sketches, en quelque sorte, mais nous restons toujours dans le domaine de l'Histoire, majoritairement les deux guerres mondiales. Ensuite... ce manga... n'est vraiment pas, pas du tout sérieux, c'est une parodie des pays que nous connaissons, l'auteur jouant souvent avec les préjugés : Italie et son amour inconditionnel des pâtes, France et ses roses, ses excellentes qualités culinaires, sa manie à lui et Angleterre de se taquiner/bagarrer/titiller et évidement l'amouuuur tellement important pour lui qui est le digne représentant du pays de l'amour, Angleterre et son thé, ses scones, son folklore, sa rivalité avec France ou Amérique, Amérique avec ses hamburgers, sa manie de jouer le chef incontesté ou le héros, Allemagne et sa bière, ses cheveux blonds et yeux bleus, sa grande taille et etc... allant parfois même jusqu'à exagérer par moment (France vu comme un pervers romantique, Italie comme un lâche, Russie effrayant tout le monde sauf la Chine et j'en passe des meilleures...)

Autant dire que parodier les deux guerres mondiales... c'est bizarre. Mais je pense que ces guerres ne sont qu'un décors, ou juste un pretexte pour voir les nations se bagarrer comme des gamins, car ici, aucune mention de nazisme, d'Hitler, de Vichy ou autres. Ce n'est qu'une parodie, donc les sujets sérieux ne sont pas abordés, juste certains aspects/élèments de l'histoire parodiés ou montrés de façon presque touchantes (rien que quand Angleterre s'occupe d'Amérique quand il était encore une colonie anglaise). Bon, maintenant que je suis habituée au manga, la parodie me gêne moins qu'avant, mais... je suis assez... gênée ? déçue ? perplexe ? Je ne sais pas... mais à vrai dire, je ne serais pas étonnée si le manga avait déjà rencontré polémique... je continue mes recherches sur le manga, il me semble qu'il ne soit pas encore sorti en France... les informations ne sont pas abondantes.

Toujours est-il qu'il ne faut surtout pas prendre au sérieux le manga, surtout que certains pays sont caricaturés à l'extrême. C'est juste destiné à faire rire, à parodier les pays du monde. Même si parfois, ça m'exaspère, je dois avouer que c'est franchement drôle, et que j'adore cette idée de pays personnalisés. Peut-être que j'aurais mieux aimé si ce manga parlait de l'Histoire de façon sérieuse, là ça aurait été plus intéressant et franchement génial, prometteur car nous sommes de nombreux fans à aimer aborder et exploiter dans des discussions/fanarts/fanfics le côté sérieux, dramatique, parfois sanglant ou touchant de l'Histoire de ces pays, notez par exemple qu'on pourrait faire un roman sur les relations entre la France et l'Angleterre avec les personnages de Francis et Arthur, car l'idée de nations personnifiées est originale et promet des choses intéressantes ! Bon, en parodie, par moments, c'est drôle et divertissant bien que l'auteur ne fasse pas de cadeau parfois au sujet des pays qu'il parodie, qu'il y a (du moins je le pense) des relations homosexuelles suggérées (des paroles, des actes), c'est parfois idiot, puéril mais c'est mon petit plaisir coupable. Et je dois avouer qu'il nous donne en prime quelques leçons d'histoire et pas seulement sur les deux guerres mondiales... Comme si j'étais pas assez droguée par l'Histoire. Mais je suis déjà "amoureuse" des personnages France et Angleterre (surtout eux deux, toujours en train de se disputer, ceux-là mais au fond, ils s'adorent, j'en suis sûre... ou alors, je suis devenue une fangirl... déjà que depuis Hetalia, j'en viens à devenir plus patriote et à fangirliser sur mon propre pays ._.)

Donc voilà, j'aime ce manga qui me fait parfois honte, c'est mon plaisir coupable, et si la parodie va un peu trop loin parfois, j'aime l'idée générale et les personnages, j'aime assez pour continuer de lire les sketches (pas toujours évidents à lire ou regarder pourtant) et regarder les épisodes (ne durant que cinq minutes -_-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire