vendredi 14 mai 2010

Futility or The Wreck of the Titan - Morgan Robertson.

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/FutilityortheWreckoftheTitan.jpg

L'auteur :

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Photosdauteurs/MorganRobertson.jpg


Morgan Robertson (1861 - 1915) était un auteur américain de nouvelles. Il a écrit de nombreux ouvrages sur la mer, des récits maritimes, et est le possible inventeur du périscope.






Quatrième de couverture : 

This book was written 14 years before the sinking of the Titanic. The similarities between the fictional sinking of the Titan and the real-life sinking of the RMS Titanic in 1912 are remarkable. So remarkable in fact that this book has often been sighted as the one indisputable example of physic power. However the author Morgan Robertson never claimed to be physic. Decide for yourself.


Mon avis :

Ce livre a une histoire bien particulière, et c'est pourquoi je l'avais commandé il y a quelques mois. En plus d'aimer l'Histoire, je me passionne pour les grandes tragédies et catastrophes qui ont marqué l'histoire, dont l'histoire des paquebots Titanic, Britannic ou LusitaniaOr, c'est en regardant une émission, il y a longtemps, sur le Titanic que j'ai entendu parler de ce roman. 

C'est un roman publié en 1898, soit 14 ans avant le naufrage du très célèbre Titanic, qui aurait beaucoup de ressemblances avec le RMS Titanic. C'est un récit maritime qui raconte un paquebot : le Titan, grand, large, fier, moderne, insubmersible. Ce géant des mers vient à couler durant la nuit du 14 au 15 Avril, percuté par un iceberg en Atlantique Nord, et faisant plus de 2000 victimes car il n'y avait pas assez de canots de sauvetage... ça ne vous rappelle pas quelque chose ? Vous imaginez bien la réactions des gens de l'époque, juste après le naufrage du Titanic. Pour beaucoup, c'était une prémonition de l'auteur, mais celui-ci clama le hasard. Il est aussi ironique de s’apercevoir que celui qui avait fait la critique de son livre a périt dans le naufrage du Titanic...Pour parler pour livre, car ce blog est bien fait pour ça, c'est une histoire maritime parlant d'une histoire d'amour avec un marin, d'une petite fille et de sa maman. Il est vrai que l'on remarque des similitudes avec le Titanic, à un point où l'on se dit que c'est quand même incroyable, mais aussi quelques différences. Enfin, si on considère qu'à cette époque, il y avait beaucoup de paquebots et que les naufrages causés par des icebergs n'étaient pas surprenants...

Ce roman est court, ce n'est pas l'un des meilleurs livres que j'ai pu lire, mais si on est intéressée par l'Histoire et/ou le Titanic, je crois que ce livre peut intéresser. Historiquement, c'est intéressant de comparer le Titan et le Titanic. L'histoire est bien dans l'ensemble, même si ce n'est pas de la grande littérature, j'ai dû relire quelques passages plusieurs fois pour bien comprendre car il y a eu des incohérences (où alors c'est parce que mon ouvrage est en VO et que je n'ai pas tout saisi ?) et des choses... surprenantes (qu'est-ce que des ours polaires iraient faire en plein milieu de l'Océan Atlantique Nord ? Et expliquez-moi comment on peut survivre sur un Iceberg pendant une certaine période de temps ?). Enfin, je ne parle pas de déception. Non, c'était plutôt bien dans l'ensemble, même si je dirais que si le paquebot dans ce livre n'aurait pas autant de ressemblances avec le Titanic, on ne se souviendrait pas de ce roman. Enfin, je dis ça comme ça... c'est une petite histoire divertissante pour faire passer le temps. Un roman de mer un peu romantique (un marin amoureux, une fillette courageuse, une mère à la recherche de son enfant...).Pour ma part, les ressemblances Titan/Titanic ne sont qu'une simple coïncidence. Coïncidence effrayante peut-être, surtout qu'il avait écrit une nouvelle qui racontait presque le désastre de Pearl Harbor avec un conflit Amérique/Japon, mais l'auteur lui-même fut surpris à propos de Futility.

Mais ce n'était qu'une histoire maritime parmi tant d'autres, parmi toutes celles qu'il a écrit puisqu'il a passé une grande partie de sa vie dans cet univers marin. En conclusion, je dirais que c'est un livre qui se laisse lire et qu'il serait intéressant à découvrir pour les curieux, pour ceux qui se passionnent d'Histoire ou tout simplement des fans du Titanic (pas le film, hein !!). Pour ma part, je l'ai pris en VO car il était moins cher que la VF, mais l'anglais du XIXe siècle ne m'a pas causé de difficultés, et puis ça faisait longtemps que je n'avais pas lu de livre en anglais. Heureusement, celui-ci était court.


Extrait :


"Ice," yelled the lookout; "ice ahead. Iceberg. Right under the bows."
The first officer ran amid-ships, and the captain, who had remained there, sprang to the engine-room telegraph, and this time the lever was turned. But in five seconds the bow of the Titan began to lift, and ahead, and on either hand, could be seen, through the fog, a field of ice, which arose in an incline to a hundred feet high in her track. The music in the theater ceased, and among the babel of shouts and cries, and the deafening noise of steel, scraping and crashing over ice, Rowland heard the agonised voice of a woman crying from the bridge steps : "Myra, Myra, where are you ? Come back".


Chapter Six.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire