jeudi 20 mai 2010

Kamo (T.3) Kamo, l'agence Babel - Daniel Pennac.

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/KamoLAgenceBabel.jpg
L'auteur :

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Photosdauteurs/DanielPennac.jpg

Daniel Pennac, né le 1er Décembre 1944, de son vrai nom Daniel Pennacchioni, est un écrivain français. Il a publié quelques romans jeunesse, des essais, une saga, et a reçu un prix en 2007 pour son récit autobiographique Chagrin d'école.




Comme un roman.
Emprunt C.D.I collège.



Quatrième de couverture : 

Pourquoi Kamo doit-il absolument apprendre l'anglais en trois mois ? Qui est donc Cathy, sa mystérieuse correspondante de l'agence Babel ? Se moque-t-elle de lui ? Est-elle folle ? Devient-il fou ? Pourquoi ses lettres nous font-elles si peur ? Et les autres correspondants de l'agence Babel, qui sont-ils ? Fous, eux aussi ? Tous fous ? Qui est donc l'étrange vieille qui semble régner sur ce monde ? Menez l'enquête avec son meilleur ami : il faut sauver Kamo !


Mon avis : 


Les cours de français en sixième étaient un pur bonheur ! J'avais une professeur de français qui était parvenue à faire aimer à sa classe la lecture, elle sélectionnait pour nous des livres jeunesse au C.D.I, nous en parlait en cours et demandait qui serait tenté de les lire, et nombreux étaient ceux qui levaient la main. Kamo, l'agence Babel fut l'un de ses livres. Bien-sûr, je l'ai lu sans savoir qu'il faisait parti d'une trilogie, mais ne pas avoir lu les deux premiers tomes ne m'a pas handicapé pour lire ce roman. Avec cette professeur, j'ai découvert Daniel Pennac et encore bien d'autres auteurs, pour cela je l'en remercie.

Ce livre nous parle de Kamo qui n'est vraiment pas, mais alors vraiment pas, doué en anglais. Cette matière ne l'a jamais vraiment intéressé et il ramasse mauvaises notes sur mauvaises notes. Sa mère rencontre aussi des soucis : elle n'arrive pas à garder son travail. Un jour, agacée par les mauvais résultats que son fils continue de se récolter en anglais, lui propose un pari : lui devra apprendre l'anglais en trois mois, et elle devra réussir à garder son travail durant ces trois mois imposés. Pour aider Kamo dans son entreprise, il doit correspondre avec une jeune anglaise nommée Cathy. Peu désireux de se mettre à la tâche, Kamo se montre tout d'abord désagréable avec elle, mais, au fil des lettres, il finit par se rendre compte que ce n'est pas quelqu'un comme les autres, elle est même plutôt étrange...

C'est un livre très entraînant, avec plein de rebondissement et d'énigme, avec de l'humour en plus, de la fraîcheur, ce livre est comme une introduction à la littérature anglophone (majoritairement anglaise et américaine),on retrouve l'évocation de grands classiques, par ailleurs, ce livre tourne lui-même autour d'un livre très connu dont je tairais le nom pour ne rien dévoiler. Kamo est aussi un personnage sympathique, il n'est pas parfait, il est comme tout le monde. J'adore l'idée qu'a sa mère pour le faire progresser : avoir une correspondante anglaise. A première vue, idée banale, mais cette fille anglaise se révèle de plus en plus mystérieuse, et on se retrouve comme Kamo, à vouloir en découvrir plus sur elle. Bref, un très bon livre jeunesse que je redécouvre avec plaisir. Du suspense, de l'humour, des frissons, du plaisir !

Extrait :

« - Trois sur vingt en anglais !
La mère de Kamo jetait le carnet de notes sur la toile cirée.
- Tu es content de toi ?
Elle le jetait parfois si violemment que Kamo faisait un bond pour éviter le café renversé.
- Mais j’ai eu dix-huit en histoire !
Elle épongeait le café d’un geste circulaire et une seconde tasse fumait aussitôt sous le nez de son fils. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire