lundi 10 mai 2010

Le roman de Renart - Anonyme.

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/LeRomandeRenart.jpg






Quatrième de couverture : 

Une traduction inédite du Roman de Renart, dans une langue moderne, claire et vivante, qui restitue toute la vivacité et la fantaisie du texte d'origine. Un portrait haut en couleur d'un Renart rusé et de ses victimes. Des encarts thématiques éclairent avec précision le contexte médiéval de l'oeuvre. Un cahier culturel en couleurs offre des clés pour permettre au lecteur de décrypter et d'apprécier les oeuvres artistiques que le Roman de Renart a inspirées au fil des siècles.


Mon avis :

Dans mes cours de Littérature Médiévale, j'ai eu l'occasion, au cours d'une leçon, de redécouvrir un livre que j'avais lu pour le programme de ma 5eme au collège, et que j'adorais. Le Roman de Renart, aah, comme j'avais adoré lire ces aventures, je me rappelle encore du son de la voix de mon professeur lorsqu'il lisait à voix haute l'aventure de Renart qui jouait un tour à Maître Loup avec la nourriture. Aah, que de souvenirs. Ce ne serait pas une mauvaise idée, tiens, que de faire une liste de tous les livres étudiés au collège !

Le Roman de Renart est un recueil de récits médiévaux français datant du XII au XIIIe siècle ayant pour héros des animaux agissant comme des humains. Le monde animal représentant la société du Moyen-Âge. Ce n'est pas un roman à proprement parler, mais un ensemble de récits composés par différents auteurs anonymes.

Normalement, on dit que Le Roman de Renart n'est destiné qu'aux enfants, mais en fait... je pense qu'on peut le lire à tout âge, surtout qu'à l'époque, ces aventures n'étaient pas destinées à un public en particulier, c'était pour tous. Et ça l'est encore. C'est un roman amusant et qui accroche. C'est drôle, c'est une satire de la société du Moyen-Âge et surtout de la cupidité, l'égoïsme et la ruse (alors considérée à l'époque comme étant néfaste) des gens que l'on retrouve, dans l'oeuvre, chez Renart. Ces histoires sont drôles, divertissantes, sympathiques à lire et elles dépeignent avec drôlerie et cruauté les moeurs humaines.

C'est un beau livre, richement illustré avec des dessins (dont un de Quentin Blake, l'illustrateur de Roald Dahl !) ou des gravures de l'époque ou d'aujourd'hui, avec une bonne traduction de l'ancien français, une introduction et explication sur l'oeuvre et sur la France du Moyen-Âge entre le XIIe et XIIIe siècle. En somme, une lecture drôle, divertissante, riches en aventures avec le rusé Renart et ses pauvres victimes, avec une panoplie de personnages-animaux (ou même humains), les sales tours du renard, et plein de bons souvenirs du collège. J'ai beaucoup aimé, et ça m'encourage à découvrir plus d'oeuvres médiévale.

Extrait :

- Ouvrez, beau sire ! recommence-t-il (le loup).
Renart se met à rire sans pitié :
- Qui êtes-vous ? demanda-t-il.
- Eh bien, je sommes nous..., répond l'autre.
- Qui ça, "nous" ? reprend Renart, féroce.
- Eh bien, moi... votre vieux compère.
- Nous avons cru à un voleur...
- Je n'en suis pas un, ouvrez-moi donc !
Renart le rebute sans ménagement.
- Vous devez attendre, répond-il, que les moines aient fini de manger. Ils s'attablent juste pour le repas.
- Comment donc ? fait le loup surpris. Des moines ? Il y aurait des moines chez vous ?

Troisième aventure. La tonsure de frère Loup.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire