jeudi 11 mars 2010

L'enfant multiple - Andrée Chedid.

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/LEnfanrMultiple.jpg
L'auteur :
http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Photosdauteurs/images32.jpg


Andrée Chedid, (20 mars 1920 - 6 février 2011) est une poétesse et femme de lettres française d'origine libanaise chrétienne. Grand officier de la Légion d'Honneur depuis 2009.

Emprunt CDI collège.



 Quatrième de couverture :

Entre son père, musulman d'Egypte, et sa mère, chrétienne libanaise, Omar-Jo est un enfant heureux ! Aussi souvent qu'il peut, il va dans les montagnes, retrouver son grand-père, troubadour. Il a douze ans. La vie est belle ! Mais il habite Beyrouth. En 1987. Les hommes se font la guerre... Un beau dimanche ensoleillé, devant la porte de chez eux... "Papa ! Maman !" L'explosion... Assourdissante, meurtrière, lui arrache plus que la vie ... Ses parents... Son bras ... L'exil. A Paris, le petit garçon aux prunelles d'Orient rencontre Maxime le forain... Son manège périclite ? Omar-Jo va le sauver! Sur la piste, au milieu des chevaux et des enfants rieurs, il caracole, chante et danse comme son grand-père au village. Il veut vivre ! Et sous les doigts magiques de son unique main, tout se transforme en or...


Mon avis :

Un très beau livre que j'ai eu à étudier durant mes années de collège. Un livre jeunesse qui peut tout aussi bien être lu et relu par de plus grands. C'est une histoire très bien faite, pleine de poésie, de message d'espoir, d'amour, de tendresse. Un ouvrage qui vous booste l'espoir en la vie et les autres.

Omar-Jo est un orphelin rescapé d'un attentat qui a coûté la vie d'Annette et Omar, ses parents. Maxime est un forain et le grand-père d'Omar-Jo, il décide de le prendre sous son aile et de le présenter dans son univers, celui des manèges, de la musique, de la joie, de la bonne humeur. Et Omar-Jo va s'attacher à recréer une nouvelle terre d'appartenance pour tous les 'déracinés', il va essayer de redonner le sourire à tous ceux qui ont perdu l'espoir...

Principalement basé sur le manège, nous avons le récit de trois personnages solitaires et blessés par la vie qui vont se croiser et s'élever les uns les autres. Nous sommes plongé dans un imaginaire grâce au grand-père Joseph, le forain, et son manège, tout ceci autour d'un enfant fragilisé par la vie, qui va tout découvrir grâce à ce grand-père formidable et conteur : le manège, la paix, la musique... Le manège se remet toujours à tourner avec la musique et ses lumière. Omar-Jo fait de son handicap sa force et un signe d'espoir. L'auteur a un style bien à elle qui me plait beaucoup : original, drôle, léger, plein de tendresse, profondément humain. Un livre plein de poésie et d'amour universel qui ne se laisse pas sombrer dans le pathos.

Extrait :
 

« Lorsqu'il sentait son public avec lui, applaudissant et riant de ses loufoqueries, Omar-Jo changeait brusquement de répertoire.
D'abord, il faisait taire la musique ; ses pitreries se fracassaient contre un mur invisible. Ensuite, il laissait un silence opaque planer au-dessus des spectateurs.
D'un seul geste, il arrachait alors les rubans ou les feuillages qui dissimulaient son moignon. Puis, il présentait celui-ci au public, dans toute sa crudité. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire