vendredi 19 mars 2010

Les chroniques de Narnia (T.2) L'armoire magique - C.S Lewis.

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/NarniaT2.jpg
L'auteur :


http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Photosdauteurs/CSSLewis.jpg
Clive Staples Lewis (souvent abrégé C.S Lewis), 1898 - 1963, était un écrivain et universitaire anglo-saxon, plus exactement irlandais. Il est surtout connu pour sa Chronique de Narnia, publiée entre 1950 et 1957. Il fut aussi un grand ami de J.R.R Tolkien, l'auteur du Seigneur des Anneaux.



Emprunt bibliothèque fac.


Quatrième de couverture :

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, les raids aériens se succèdent sur Londres.
Peter, Edmund, Susan et Lucy ont trouvé refuge chez un vieux professeur quelque peu excentrique. Au cours d'une partie de cache-cache, Lucy pénètre dans une armoire. Elle se dissimule parmi les vêtements qui, insensiblement, deviennent des arbres d'une forêt enneigée.

C'est ainsi qu'elle découvre l'extraordinaire pays de Narnia, où règne une sorcière aux pouvoirs maléfiques...

Le monde enchanté de Narnia, le pays de l'imaginaire, vous attend.


Mon avis :

Je n'ai pas lu, et encore moins trouvé à la bibliothèque de ma fac, le tome un, mais je tenais quand même à lire le second. Voilà ce que c'est, que de suivre des cours de Littérature Jeunesse, on prend le goût à lire et à relire des histoires pour les enfants, qui peuvent aussi, heureusement, être lues par de plus grands !! Même si découvrir les Chroniques de Narnia à 19 ans, c'est une honte. C'est vrai que j'aurais sans doute encore mieux aimé le livre si je l'avais lu enfant, à l'époque où j'ai découvert les Harry Potter, mais bon, mieux vaut tard que jamais, et j'ai enfin eu l'occasion de découvrir Narnia et C.S Lewis. Même à 19 ans, j'ai adoré cette histoire, bien que je la connaissais par le biais du film.



Pour plus de sécurité, quatre enfants : Peter, Susan, Edmund et Lucy, sont envoyés loin du Londres de la Seconde Guerre Mondiale, pour habiter chez un vieux professeur dans une étrange maison, jusqu'à ce que les choses se calment. Un jour que les enfants explorent la maison, la plus jeune : Lucy, reste en retrait pour aller mieux visiter une armoire. Quelle drôle d'armoire ! Elle paraît sans fin, jusqu'à ce qu'elle se retrouve dans un paysage enneigé, avec des arbres et des sapins... et un faune bien surpris de croiser un être humain ! Elle passe un merveilleux moment avec ce faune, et elle est surprise de constater, en revenant dans la maison, qu'il ne s'est écoulé que quelques secondes à peine depuis son départ ! Et aussi que ses frères et sa sœur ne croient pas du tout à son incroyable histoire. Edmund se moque, et Peter et Susan ne savent pas que faire. Le professeur semble croire en la sincérité de Lucy, qui a toujours été une franche personne...


C'est une belle histoire racontée pour des enfants (ça ce voit dans l'écriture). J'aime l'univers crée par Lewis, les personnages, même si Edmund était à baffer, malgré ma pitié pour lui. Le professeur m'a donné un léger écho de Dumbledore, mais je l'ai bien aimé, avec ses répétitions de "mais qu'est-ce qu'on vous apprend à l'école ?", Aslan aussi est un personnage unique en son genre. C'est un beau monde magique, qui fait rêver, surtout si on aime le fantastique. Les illustrations sont jolies en plus. Je ne comprends pas toutes ces mauvaises critiques sur le livre.

C'est une belle histoire, on est vite pris dans le récit, on suit les personnages... je ne vois pas quoi dire de plus à part ce qui est évident : c'est beau et ça fait rêver. Je l'aurais bien prêté à ma petite sœur si elle n'était pas si allergique aux livres. Mais bon. En tout cas, je serais curieuse de lire la suite des Chroniques.


Extrait :

Il [le faune] connaissait des histoires merveilleuses sur la vie dans la forêt. Il raconta les danses de minuit, lorsque les nymphes, qui habitent les sources, et les dyades, qui vivent dans les arbres, sortent de leurs cachettes pour danser avec les faunes ; il raconta les longues chasses à courre, à la poursuite d'un cerf blanc comme le lait, qui peut exaucer vos souhaits, si vous l'attrapez ; il raconta les festins et les chasses au trésor en compagnie des farouches nains rouges, au cœur des mines et des cavernes profondément enfouies dans le sous-sol de la forêt ; il raconta l'été, lorsque les bois reverdissent et que le vieux Silène, sur son âne ventru, vient leur rendre visite ; et parfois, c'est Bacchus lui-même qui se dérange, et alors les eaux des rivières se transforment en vin, et la forêt tout entière s'abandonne aux réjouissances pendant des semaines.

Chapitre 2. Ce que Lucy y trouva.

1 commentaire:

  1. Ah Narnia...

    Découvert lors de la sortie de 1er film et je en regrette pas depuis.

    J'ai lu le livre sorti lors pour la sortie du film 1 (tiré du 2e livre donc celui dont tu fais la chronique) qui réunit toutes les histoires...

    J'adore encore ce livre tout comme HP,Eragon,etc.

    Mon seul regret? Avoir vu le film 1 en étant en train de lire le livre 2^^...

    RépondreSupprimer