dimanche 21 février 2010

L'Ingenu - Voltaire.


http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/LIngenu.jpg
Emprunt bibliothèque.
Candide ou l'Optimisme.

 
Quatrième de couverture : 
 
Avec Zadig et Candide, L'Ingenu est l'un des trois meilleurs contes philosophiques de Voltaire. Tout juste débarqué du Nouveau Monde, l'Ingenu fait l'expérience de la civilisation. Il connaîtra l'amour, l'amitié, la prison, au gré d'une série d'épreuves qui aboutiront à sa transformation...





Mon avis :
 
J'ai une certaine affection pour Voltaire. depuis ma lecture de Candide, et justement, j'avais lu cette oeuvre en complément de ce conte philosophique, histoire de comparer les similitudes et les différences. Ce fut une lecture rapide et plaisante.

Fraîchement débarqué en Europe et le monde Occidental, l'Ingenu se fait inviter à dîner par l'abbé Kerkabon et sa soeur. Quelle surprise, cet ingenu est leur neveu ! Il faut le convertir au catholicisme et de baptiser ! Mais voilà que l'Ingenu, le Huron, tombe amoureux de la soeur d'un abbé, Mademoiselle de Saint Yves. Celle-ci étant sa marraine, il ne peut l'épouser. Il est furieux, et voilà que sa belle est envoyée au couvent. Il faut demander l'autorisation du Pape pour se marier avec elle. Une invasion anglaise, un séjour à la Bastille, une rencontre avec un jansénite, beaucoup de péripéties... l'Ingenu n'aurait peut-être pas du quitter son pays natal...

J'aime le style de Voltaire, c'est légèrement moqueur, divertissant d'une manière, simple, agréable à lire. Je retrouve cette pointe d'ironie que j'aime, avec un humour certain. Ce classique est tout simplement formidable, et j'ai appréçié cette lecture, surtout au moment du baptême avec le curé, une scène plutôt marrante, des personnages tournés en dérision, j'en viens à plaindre le pauvre Ingenu qui n'a rien demandé et qui se retrouve face à ces individus qui veulent absolument changer sa religion pour qu'il soit chrétien, car il n'est pas acceptable de ne pas être actholique et d'adopter une autre religion à la place. Pauvre Ingenu qui va se retrouver dans bien des situations faute d'avoir une religion différente et d'autres modes de vie (il est Indien). Un conte philosophique made in Voltaire comme je les aime !

Citations :
 
Dieu n’a créé les femmes que pour apprivoiser les hommes.
La lecture aggrandit l'âme, et un ami éclairé la console.
Chaque profession a un vice et un danger qui lui sont attachés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire