jeudi 2 juillet 2009

Magic Kaito - Gosho Aoyama.

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/MagicKaito.jpg










Résumé de MangaFox :

Teenage magician Kaito Kuroba has a secret identity: Kaitou KID, a famous internationally-known and wanted "phantom thief". Kaito took the identity after one day discovering that his late father was the original Kaitou KID. Later on, he discovers his father, who died from an 'accident' during a magic trick, was really murdered because he would not steal the jewel Pandora for an evil organization. As Kaitou KID, Kaito tries to find Pandora before that organization that killed his father do, and destroy it, leading Inspector Nakamori and his task force on the wildest jewel heists imaginable !

Mon avis :  


Détective Conan ayant été mon premier manga, et mon premier coup de cœur en la matière, il n'a pas été étonnant que je me renseigne davantage sur l'auteur et ses œuvres, et c'est en me penchant un peu plus sur le personnage de Kid l'Insaisissable, le "voleur fantôme", le cambrioleur gentleman tout de blanc vêtu et magicien par dessus le marché, du manga Détective Conan, que j'ai découvert que ce personnage avait en fait son propre manga attitré et qu'il était même le "grand frère" de Détective Conan car ce manga est en fait un peu plus vieux. Adorant le personnage et étant éblouie à chacune de ses apparitions, guettant chacune de ses apparitions dans le manga, j'ai été ravie d'apprendre que Kid avait son propre manga et il ne m'a pas fallu longtemps avant de tester et de lire les premiers tomes (en ligne sur le net car ce manga n'est pas publié en France).

Ce manga se plonge dans la vie de l'alter-ego de Kid, le garçon derrière le costume du voleur fantôme : Kaito Kuroba, jeune lycéen japonais de 17 ans dont le rêve est de devenir un magicien aussi brillant que l'était son père, considéré comme le meilleur magicien du monde, avant de mourir tragiquement sur scène il y a pratiquement une dizaine d'années. Kaito est un adolescent joueur, enthousiaste, farceur, usant souvent de ses talents de magicien pour amuser la galerie ou traumatiser les foules selon son humeur, qui possède une étrange phobie des poissons et qui adore regarder sous les jupes des filles afin de voir quel genre de sous-vêtements elles portent... plus particulièrement sous les jupes d'Aoko Nakamori, son amie d'enfance, au grand dam de celle-ci qui finit toujours par sortir de ses gongs pour poursuivre Kaito avec un balai. Un jour - curieux et avide d'en savoir plus sur ce mystérieux cambrioleur en blanc nommé Kaito Kid qui a refait son apparition après huit ans d'absence, revenu pour voler des bijoux et pierres précieuses et pour traumatiser les forces de police - Kaito décide de se présenter à un de ses vols pour en savoir plus... et apprendra d'incroyables choses sur son défunt père et le voleur lui-même.






- Image tirée du manga avec Kaito Kuroba et le Kid en couverture -


Apprenant que son père fut le mystérieux Kid avant sa mort et que sa mort n'a pas été accidentelle mais qu'il a été assassiné par une mystérieuse organisation criminelle pour d'obscures raisons, Kaito décide d'endosser lui-même le costume du Kid, avec la complicité de son majordome, afin de venger son père et d'en apprendre plus sur les criminels qui ont assassiné son père, ces mêmes criminels qui seraient à la recherche d'une pierre précieuse nommée Pandora et qui aurait la capacité de donner l'immortalité. L'Insaisissable Kid fait ainsi son grand retour, au grand dam de la police japonaise qui en verra des vertes et des pas mûres... surtout ce pauvre inspecteur Nakamori qui s'est donné pour but de capturer et démasquer le Kid !

Magic Kaito date tout d'abord de 1988, l'auteur en était donc pratiquement à ses débuts, ça se ressent au niveau des dessins qui, avouons-le, n'étaient pas terribles, surtout pour le premier tome, c'est vraiment un style différent mais, on le voit avec Détective Conan, plus l'auteur avance et plus il s'est amélioré, ses dessins sont devenus plus nets, plus beaux, et propres, mais ce n'est qu'un détail car au niveau de l'histoire, rien à dire. L'idée de base, l'intrigue générale est intéressante à exploiter et à découvrir. Bien-sûr, je m'attends à ce que ce soit comme Détective Conan : l'auteur ne révèle pas tout et fait avancer son intrigue lentement mais sûrement, relâchant quelques révélations irrégulièrement, mais l'histoire n'est pas dénuée d'humour ou d'action pour autant ! De l'humour en veux-tu en voilà ! et cela, surtout grâce à Kaito, jeune garçon farceur et plaisantin, ce qui est un changement agréable par rapport à Conan/Shinichi qui est si sérieux et calme. On découvre donc la personne derrière le Kid et même avant le Kid puisqu'on découvre comment il est venu à découvrir l'existence du voleur et à endosser le costume. Un peu comme Conan et Shinichi, Kaito et le Kid sont une seule et même personne mais peuvent être différentes : le Kid lui a un côté plus... sérieux, mystérieux, il incarne le voleur rusé, mystérieux et insaisissable qui fait faire des cauchemars à la police ! Mais on lui retrouve ce côté joueur et farceur de Kaito...





Les autres personnages ne sont pas en reste, rien que la famille de Kaito qui est loin d'être comme les autres. Nous avons aussi les forces de police avec l'inspecteur Nakamori qui entre dans tous ses états dès que le nom de Kid est mentionné, et qu'on voit plus gesticulant de colère que calme et serein. Et sa fille, Aoko, est aussi anti-Kid que lui ! Nous avons aussi d'autres personnages, tels que Akoko, jeune sorcière pratiquant la magie noire, et Hakuba, jeune détective lycéen déjà rencontré dans Détective Conan, fan de Sherlock Holmes et qui participe aussi à la chasse au Kid. C'est quelqu'un de redoutable et d'intelligent qui saura donner du fil à retordre à Kid.





Outre les dessins, il y a aussi l'histoire et l'atmosphère du manga qui évolue. Jusqu'au tome quatre, on avait surtout de l'humour "potache" avec du fantastique, du rocambolesque, ce qui faisait de Magic Kaito une série assez spéciale dans son genre mais un changement s'opère dès le tome quatre : l'histoire devient plus sérieuse et sombre, même si l'on a toujours des situations assez drôles et cocasses, et l'atmosphère se rapproche un peu plus de celle de Détective Conan qui est un manga qui évolue plutôt bien car Gosho Aoyama lui donne la priorité par rapport à Magic Kaito (quand on sait que Détective Conan va bientôt sur 80 tomes...), parfois en ajoutant quelques éléments de policier avec des fins parfois tragiques. Je sais que je cite un peu trop Détective Conan mais il faut savoir que les deux mangas sont liés d'une certaines façon, je ne sais pas encore si l'on peut parler de "cross-over" mais il est certain que les deux mangas ont des liens et des ressemblances, après tout des personnages de Magic Kaito sont apparus dans Détective Conan et vice-versa.

On voit déjà la ressemblance frappante entre Kaito et Shinichi, et entre Aoko et Ran, bien que ce n'est pas voulu car l'auteur s'est simplement appuyé sur le design et les relations entre Kaito et Aoko pour créer Ran et Shinichi, mais l'on sait que les familles Kudo et Kuroba sont liés d'une certaine façon et Gosho Aoyama pousse même en suggérant que la ressemblance entre Kaito et Shinichi n'est pas si anodine que ça car beaucoup de fans pensent que les deux personnages sont liés d'une manière ou d'une autre (je sais que quelques fanfictions suggèrent l'idée que Kaito et Shinichi sont jumeaux, frères ou encore cousins). Toujours est-il que ces univers, au fur et à mesure qu'on avance dans le manga, se lient de plus en plus ce qui est à la fois intéressant et étrange. Étrange car dans Magic Kaito, la magie et le surnaturel est présent, et qu'il y a beaucoup d'humour potache ; or, Détective Conan est plus rationnel, terre-à-terre et pourtant l'idée que les deux univers, voire les personnages, puissent se rapprocher est très attractif car je fais partie des fans qui rêvent que la relation entre Kaito/Kid et Conan/Shinichi s'approfondisse et qu'ils se rejoignent, tant par le but que par les relations (peuvent-ils être amis, alliés, malgré toutes leurs différences ?) car l'organisation que combat le Kid présente quelques similitudes à celle que Conan/Shinichi combat et si l'auteur a affirmé que ce sont deux organisations différentes, elles peuvent peut-être être toutes deux connectées d'une façon ou d'une autre...

Bref, tout ça pour dire que j'ai passé une bonne lecture dans l'ensemble. C'est drôle, divertissant amusant, et les fans du Kid vont adorer je pense, on en sait plus sur lui, son histoire, son quotidien, son identité, son but... enfin, je suppose que si on a aimé Détective Conan, on aimera Magic Kaito ; dommage que le manga soit en hiatus, l'auteur préfère plus se concentrer sur Détective Conan. Espérons qu'il se remettra bien vite dans Magic Kaito !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire