lundi 10 mars 2014

Nip/Tuck / Ghost Whisperer.

A l'origine, je ne devais pas parler de séries télévisées sur ce blog ; celui-ci étant majoritairement consacré aux livres puis aux films. Cela a changé depuis quelques temps, j'ai redécouvert mes anciennes séries fétiches, j'en ai découvertes d'autres, de ce fait, je suis retombée amoureuse des séries tv auxquelles je consacre plus de temps de visionnage qu'aux films, ainsi j'ai crée une catégorie pour les séries tv sur ce blog. Je parlerai majoritairement des séries que j'ai bien aimé, mes coup de cœur, les premières que j'ai vraiment suivi jusqu'au bout, mais sans parler des classiques que nous connaissons tous. Je commencerai par parler des premières séries que j'ai vraiment aimé, qui sont terminées pour la plupart, mais dont l'intérêt s'est quelque peu estompé, tout en gardant un bon souvenir de ces séries. Je parlerais en dernier lieu de mes séries coup de cœur, bien que l'ordre des séries selon ma préférence peut changer avec le temps (au fur et à mesure que je découvre d'autres séries ou qu'une me déçoit ou qu'une autre que j'aimais assez bien s'améliore et devienne un coup de cœurVoici donc la première vague !

---------------------------------------------------------------------------------
Série n°14 : Nip/Tuck.

Aaaah, Nip/Tuck, toute une histoire ! A l'origine, j'avais découvert et suivi la série juste pour les beaux yeux de Julian McMahon, acteur découvert dans Charmed que j'avais immédiatement adoré. C'est aussi la première série télévisée dans laquelle Julian McMahon a joué jusqu'au bout, lui qui n'a jamais su rester longtemps dans une série télévisée. Ça aurait été embêtant, vu qu'ici il est l'un des personnages principaux. Ici, il a troqué son costume de démon de Charmed pour une blouse blanche de chirurgien en plein cœur de Miami.


Donc Nip/Tuck, ça suit deux chirurgiens plasticiens de Miami et qui sont aussi les meilleurs amis du monde depuis la fac de médecine : Sean McNamara et Christian Troy. L'un est père de famille, marié avec son amour de la fac de médecine, Julia ; Christian lui est l'éternel célibataire qui aime boire, sortir, faire la fête, draguer la gente féminine et le sexe. Ces deux collègues et amis sont si différents mais si proches, presque frères, mais cette amitié pour Christian reste assez floue, surtout qu'à un moment, dans un épisode où Christian rêve, il embrasse Sean. Mais cela ne devient pas un élément de la série : s'il y a eu l'espace de quelques épisodes une ambiguïté dans la relation Sean/Christian et que ce dernier s'est interrogé sur sa sexualité, il reste toujours le charmeur de ses dames, l'indécrottable célibataire qui aura eu quelques rares relations durables.

Autant dire que l'univers de la chirurgie plastique ne m'attire pas du tout, mais vraiment pas ; or ici, on se retrouve plongé dans cet univers et pas qu'un peu. La série est plutôt violente, souvent crue et certains cas médicaux sont assez choquants, je ne donnerai pas trop d'exemples parce qu'il y en a beaucoup, mais disons qu'il ne faut pas être prude ni avoir peur du sang quand on regarde Nip/Tuck. Du sexe en veux-tu en voilà (blâmez Christian le nymphomane), du sang et encore du sang car on voit comment se déroulent les opérations, et même lorsqu'ils font de la chirurgie réparatrice, parfois c'est sanglant, rien qu'avec la saison trois avec l'affaire du Découpeur, un fou s'amusant à mutiler ses victimes parce qu'elles sont belles et que pour lui, la beauté est une malédiction et non un don. Je dois dire que même si c'était violent et sanglant, cette enquête m'a tenu en haleine jusqu'au bout tant j'étais impatience de voir tomber le masque du Découpeur et même si le final de cette saison m'a déçu sur l'identité du Découpeur, je retiens cette saison comme l'une des plus inoubliables comme la seconde où Sean est en pleine crise de la quarantaine et où l'insensible Christian est aux petits soins avec une ex-petite amie qui se retrouve enceinte de lui. Lui si insensible se met à fondre devant son bébé. C'est un côté de lui presque inattendu mais attachant.

Même si bon, j'avoue qu'au fur et à mesure qu'on avance dans la série, ça devient moins palpitant malgré quelques bons épisodes et personnages, je dois même avouer n'avoir pas trop de souvenirs des deux-trois dernières saisons, mais je compte revisionner toutes les saisons un jour parce qu'au final, j'aime assez cette série télévisée et plus seulement parce qu'il y a le beau Julian McMahon : pour les personnages, la complicité entre Sean et Christian malgré les pavés sur la route parfois, et que pour me faire aimer une série parlant de chirurgie esthétique, il faut se lever de bonne heure... cette série m'aura bien changé et même forgé ma vision de la chirurgie plastique, c'est un univers où l'on ne veut que la beauté et la perfection, que ce soit pour être plus beau physiquement ou pour changer quelque chose de déformé. La beauté est un don mais parfois elle a ses inconvénients. D'une certaine façon, la chanson de l'opening de la série - A perfect lie, de The Engine Room - illustre bien le show : Make me beautiful, make me... a perfect soul, a perfect mind, a perfect face, a perfect lie... (Rends-moi beau/belle ; donne-moi une âme parfaite, un esprit parfait, un visage parfait, un parfait mensonge)

---------------------------------------------------------------------------------

Série n°13: Ghost Whisperer.

C'est une série télévisée découverte il y a déjà une paire d'année sur la chaîne TF1, j'ai beaucoup aimé les premières saisons et si à présent mon amour pour la série s'est quelque peu refroidi, je suis toujours avec plaisir, moins qu'avant mais j'aime toujours. Je devrais d'ailleurs revisionner les dernières saisons dont je garde peu de souvenirs, histoire de me rappeler de l'intrigue des dernières saisons et de la façon dont la série se termine...

Cette série se centre sur Mélinda Gordon, jeune mariée qui travaille dans une boutique d'antiquités avec sa meilleure amie Andrea. C'est une jeune femme tout à fait normale avec une vie bien tranquille, avec l'exception d'une chose : tout comme sa grand-mère avant elle, Mélinda a le pouvoir de voir les fantômes et de leur parler, ces fantômes sont comme des esprits errants encore rattachés sur Terre car ils sont morts de façon violente et/ou ont encore quelque chose à accomplir, à régler, choses qu'ils n'ont pas pu faire de leur vivant. C'est le rôle de Mélinda, quand sa petite vie tranquille se retrouve troublée par ces spectres qu'elle croise de façon quelque peu hasardeuse, de les aider à régler leurs problèmes, d'arranger les choses pour que ces morts puissent enfin trouver la paix et rejoindre la lumière qui les conduira dans le monde après la mort.

Donc on se contente pendant plusieurs épisodes et même 90% de la série aux fantômes que Mélinda croise et doit aider. Certains cas sont émouvants, d'autres moins, mais toujours intéressants à suivre. J'aime beaucoup l'idée d'un personnage qui puisse voir ce que les autres ne voient pas, cette faculté étrange de pouvoir voir et parler aux fantômes, et même les aider ; même si le plus souvent, Mélinda se retrouve dans des situations pas croyables et qu'il doit être étrange pour de parfaits inconnus ou même des proches pas au courant de voir Mélinda parler toute seule. Ça me rappelle un peu le manga xxxHolic de CLAMP où le protagoniste peut aussi voir les fantômes. Mais bien-sûr, se contenter du même schéma pendant plusieurs saisons peut être lassant à la longue, alors il y a parfois des tragédies par-ci par-là, des catastrophes et même avec ça, il m'arrivait de m'ennuyer et juste au moment où le personnage de Rick Payne, un spécialiste du paranormal bourré d'humour fasciné par le pouvoir de Mélinda, m'attirait et me plaisait énormément, il a fallu qu'il ne reste pas plus de deux saisons. 

Bref, je commençais à m'ennuyer de la série quand enfin la série a relancé mon intérêt, notamment quand Mélinda est tombée enceinte et que sa grossesse et la naissance de son enfant laissait présager qu'il aurait les mêmes dons que sa mère, qu'il soit même plus puissant. Donc la nouvelle saison a relancé mon intérêt pour la série. Encore heureux. Car j'aime certains personnage, l'idée générale, et surtout le générique si beau et mystique, idéal pour donner une idée de l'ambiance de la série. Donc voilà, si Ghost Whisperer n'est pas un coup de cœur et que mon intérêt s'est refroidi, même avec la nouvelle saison plus intéressante que l'avant-dernière, c'est une bonne série qui se laisse regarder avec plaisir.

3 commentaires:

  1. Tu viens de m'apprendre là que le beau Cole de Charmed jouait dans Nip/Tuck ! Je n'avais encore jamais été tentée par cette série (je suis déjà trop de séries médicales : Grey's Anatomy, Dr House et Urgences, mais j'ai tout juste commencé les 2 dernières...). Même si c'est mon domaine, j'ai peur de vite saturer, mais je m'y mettrais peut-être un jour !

    Ghost Wisperer par contre, je suis souvent tombée dessus sur TF1. Franchement pas fan... Surtout que l'actrice m'énerve un peu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu viens de m'apprendre que tu connaissais aussi Charmed :p j'étais aussi de ton avis, sauf que je n'étais pas trop attirée par les séries médicales, Dr House était la seule exception, et l'univers de la chirurgie esthétique ne m'attirait pas du tout pourtant j'ai regardé cette série d'abord rien que pour Julian McMahon puis j'ai assez aimé cette série au point de la terminer. Il y a des scènes amusantes ou touchantes qui valent la peine d'être vues, bien-sûr il faut passer outre les scènes d'opération et les noooombreuses scènes de sexe.

      Supprimer
    2. En fait, j'adorais le générique et du coup j'ai regardé quelques épisodes de temps en temps comme ça ! Mais j'ai surtout vu les premières saisons avec Prue, puis quelques autres de temps en temps (grosse surprise de découvrir d'un coup les enfants de Piper ! :p).
      N'empêche c'est une série que je regarderais bien du début !

      Pas de problème pour les scènes d'opération (je peux arrêter médecine tout de suite sinon ^^) et les scènes de sexe, j'ai l'habitude avec les séries HBO mais c'est vrai que Nip/Tuck est bien connu pour ça !

      Supprimer