mardi 23 février 2010

De Gaulle (T.2) La solitude du combattant - Max Gallo.

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/DeGaulleT2.jpg


L'auteur :

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Photosdauteurs/MaxGallo.jpg Max Gallo, né en 1932, est un auteur, historien, biographe et homme politique français. Membre de l'Académie Française depuis 2007. Il a adopté un style littéraire : le Roman-Histoire, et a déjà écrit des ouvrages de "politique-fiction" sous le pseudonyme Max Laughman.

 
 
Articles connexes :
 


 
Quatrième de couverture :

L'homme qui incarnait la France éternelle.

De Gaulle est seul. Il a quarante-neuf ans. Le 18 juin 1940, il lance un appel à la résistance. Mais qui l'entend ? La France est occupée, vaincue. Elle écoute le vieux maréchal Pétain. Exilé à Londres, inconnu, condamné à mort à Vichy, le général s'apprête à agir dans la 'solitude du combattant'. Comment, en quatre années, ce procrist réussit-il à devenir le symbole de la Résistance et le plus illustre des Français ?

C'est cette fabuleuse aventure que Max Gallo raconte ici, en suivant son héros pas à pas, jusqu'à ce jour d'août 1944 où Paris l'accueille en libérateur du territoire. Confronté aux petites manoeuvres des partis politiques, De Gaulle démissionne et emporte avec lui le rêve... 'On ne peut être à la fois l'homme des grandes tempêtes et des basses combinaisons.'.


Mon avis :

Vous remarquerez que j'ai commençé avec le tome deux et non le premier, pas bien pratique je le sais mais bon. Je me suis rattrappée en lisant le premier tome, mais chaque tome peut se lire seul puisque découpé selon les périodes de la vie de Charles de Gaulle, ce grand monsieur qui dirigea la France. Le second tome va de 1940 à 1946 environ, donc durant la Seconde Guerre Mondiale, et un peu après.

Depuis toute petite, j'ai souvent entendu parler de Monsieur De Gaulle par mes grands-parents maternels qui lui vouaient presque un culte, il y avait beaucoup de respect et d'admiration pour cet homme chez eux, et j'observais souvent les objets à son effigie qu'ils avaient chez eux, comme une petite statuette, une croix de Lorraine, une cravache et beaucoup d'histoires à raconter ; malheureusement pour moi, je ne me suis intéressée quà ce grand personnage historique que bien après la mort de mes grands-parents, cette année en fait car au mois de Juin 2010 sera fêté le 70e anniversaire de l'appel du 18 juin et l'approche de cet anniversaire fait apparaître dans les magasins de nombreux livres, vidéos et documentaires sur le 18 juin, la seconde guerre mondiale et Charles de Gaulle. Je me suis rappellée des histoires de mes grands-parents, et, ne pouvant ignorer tous ces livres sur De Gaulle, j'en ai choisi quelques-uns dont ce roman historique de Max Gallo. Le style de l'auteur est un peu particulier mais j'ai aimé les deux premiers tomes et je voudrais à présent découvrir d'autres romans historiques de l'auteur, sachant qu'il a aussi écrit sur Napoléon Bonaparte, Louis XIV ou encore Jules César.

Ce livre n'est donc pas un documentaire, un essai, mais un roman historique où nous suivons Charles de Gaulle de 1940 à 1946, son combat, sa vie privée, ses engagements. Une immersion dans ce personnage, son point de vue. Sans qu'il y ait un narrateur à la première personne, nous suivons l'histoire à travers les yeux de De Gaulle, et ne connaissant pas encore beaucoup de cet homme, je ne peux savoir s'il a été retranscrit fidèlement, néanmoins c'est ainsi que je me l'imagine. Il est rendu plus humain sous la plume de l'auteur, quand il pense à sa femme, ses enfants, qu'il s'inquiète pour eux, nous lisons plus que le sauveur de la France, le chef de la Résistance, le Connétable de France (pour citer Sir Winston Churchill), le président du GPRF, nous voyons aussi le père, l'époux, l'homme dans le privé. Bien-sûr, je me doute bien que l'auteur a dû placer quelques élèments de fiction, mais je trouve qu'il a donné une bonne voix à De Gaulle.

A ses côtés, dans le roman, nous 'coutoyons' la Résistance, son exil à Londres, ses relations tantôt amicales tantôt tendues avec le premier ministre britannique, Churchill, ses relations avec Roosevelt, président américain et les autres personnalités et protagonistes de l'époque, comme Jean Moulin, comment l'oublier ? Il est à la fois différent et similaire à De Gaulle car ils partagent tous deux cet amour de leur pays. Ils aiment la France mais d'un amour différent. Jean Moulin combat pour la république, il aime cette idée de liberté, d'égalité entre les français tandis que De Gaulle, lui-aussi très patriote, croit en la grandeur de la France, il la défend à tout prix, il a toujours eu une 'certaine idée de la France' ...

J'ai appris des choses, et les passionnés d'Histoire comme moi pourraient trouver ce livre intéressant, surtout que De Gaulle ou encore Churchill sont de grands personnages historiques intéressants et célèbres. J'ai particulièrement aimé le passage où l'on apprend au général que des résistants français hurlent à la gloire de De Gaulle et de la France, et que le général se retient de verser une petite larme, même si l'on voit qu'il est ému. Il est toujours perçu comme une personne sérieuse et "stricte" mais il paraît toujours comme un homme qui voue un amour profond pour sa nation, qui la fait passer avant lui-même... C'était une lecture satisfaisante en somme, assez pour que je veuille découvrir les autres romans historiques de l'auteur.



http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Illustrations/CharlesdeGaulle1.jpg
 
Le général De Gaulle lors de l'appel du 18 Juin 1940, à la BBC de Londres.

Extrait :

« Churchill lui tend la main, parle avec chaleur et amitié.
Voilà l'allié.
"Naufragé de la désolation sur les rivages de l'Angleterre", que pourrais-je faire sans son concours ?
Churchill le donne. Les micros de la BBC seront ouverts demain au général de Gaulle.
Déjà en de Gaulle les mots se bousculent. Il faudra en quelques phrases secouer le pays, prendre date. Montrer l'horizon. »

1. Première partie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire