dimanche 22 mars 2009

Les Liaisons Dangereuses - Choderlos de Laclos.

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/LesLiaisonsDangereuses.jpg
L'auteur :
http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Photosdauteurs/laclos.jpg

Choderlos de Laclos, (18 octobre 1741 - 5 septembre 1803), était un écrivain et officier militaire français, ce qui fit de lui un cas unique dans la littérature française. Il a été longtemps considéré comme un écrivain scandaleux. Son but a toujours été de "faire un ouvrage qui sortît la route ordinaire, qui fît du bruit, et qui retentît encore sur la terre quand [j'y] aurais passé". But accomplit avec succès d'ailleurs, avec ses Liaisons Dangereuses.

Lecture en ligne ici.

 
Quatrième de couverture : 
 
La jeune Cécile Volanges quitte son couvent pour faire l'apprentissage du monde et épouser le comte de Gercourt, mais une de ses parentes, la marquise de Merteuil, entend profiter de ce projet de mariage pour se venger d'une infidélité qui lui a faite autrefois Gercourt. Elle charge donc son complice, le vicomte de Valmont, de pervertir Cécile avant ses noces. Mais loin de Paris, dans le château de sa vieille tante, Valmont s'est de son côté mis en tête de séduire la dévote présidente de Tourvel, et une idylle bientôt se noue entre la "petite Volanges" et le jeune Danceny.

 
Mon avis : 
 
Encore un autre bon livre que je découvre grâce au programme d'études. Je devais lire ce livre pour mon programme de Terminale L, au début j'ai été découragée par le nombre de pages à lire et j'étais sûre que ce livre allait m'ennuyer. Mon Dieu, comme j'ai eu toooord, mais pour cette fois, j'étais bien contente d'avoir tord ! Ce livre... est tout bonnement formidable ! Un vrai monstre ! Un chef-d'oeuvre de la littérature française ! Je suis tombée sous le charme et ne suis pas sortie indemne de cette lecture.

Alors, qu'est-ce que ça raconte ? En fait, Mme de Merteuil et le Vicomte de Valmont s'évertuent à un jeu autant sensuel que sardonique : ils n'ont pour but que de se servir du mal pour en extirper le plaisir. Alors qu'ils étaient amants, le couple décide de sceller un pacte : leur union étant trop fusionnelle, ils ont décidé que le but ultime de leur existence serait de chercher le plaisir là où il y en a. Voilà donc comment tout a commencé. Les deux amants enchaînent les conquêtes sexuelles et crient leur victoire. Mme de Merteuil est vue comme une femme respectable au yeux de la société tandis que le Vicomte possède une bien mauvaise réputation. Un jour Valmont se met en tête de séduire la jeune présidente de Tourvel qui est mariée et revendique sa fidélité éternelle à son mari. Valmont voit là une victoire, certes difficile à gagner mais complète. C'est pourquoi aux dépends de Mme de Merteuil, il va séjourner chez sa tante où la jeune présidente logera pendant quelques temps. De son côté, Mme de Merteuil tente de détruire le bonheur de l'homme qu'elle avait aimé durant des années et qui a l'a quitté avec l'intention d'épouser Cécile de Volanges, jeune fille à peine sortie du couvent par sa mère pour se marier à cet homme qu'elle ne connaît pas. La Marquise de Merteuil charge alors Valmont, qui refuse dans un premier temps, de pervertir Cécile avant ses noces et ensuite fait en sorte que la jeune fille tombe amoureuse de son professeur de son piano, le chevalier Danceny. Alors que le temps passe, les choses changent jusqu'à ce qu'une lutte acharnée s'engage entre Valmont et Mme de Merteuil, conduisant à la mort de certains, et détruisant le bonheur des autres ...

Mais bon sang, comment ai-je pû vivre tout ce temps sans connaître ce fabuleux roman ?? Et l'adaptation filmique est admirable ! Et le livre... le livre..., j'ai vraiment adoré et le style épistolaire ne m'a pas tellement gênée (bien que je suis d'accord que ça peut ennuyer et gêner, je trouve que l'histoire aurait été aussi belle si elle avait été écrite sous forme de roman avec des dialogues, mais l'auteur a choisi cette façon et ça ne m'a pas trop gênée).

Come back to the book. C'est un grand classique, bien-sûr, et chacun ses goûts. Mais j'ai bien aimé, surtout cette ambiance du XVIIIéme siècle. J'ai accroché (c'est surtout grâce au film xD personnellement, je craque devant l'acteur qui joue Valmont, il a fait du bon travail ^.^ ) Tout comme Laclos bien-sûr, j'imagine bien tout le temps et tout le travail qu'il a fallu à l'auteur pour écrire ce roman, mais il a fait un travail extraordinaire sur le livre, pour chaque détail. L'intrigue : rien à redire, c'était très bien. On a ce sentiment de tragédie, de fatalité d'une certaine manière. Et Laclos a vraiment fait un travail admirable sur les personnages. Un très bon choix de personnages. Avec la sage et démoniaque Mme de Merteuil, le beau et dur Valmont, la tendre Mme de Tourvel, ainsi que les autres... en bref, j'ai beaucoup aimé ! Une lecture inoubliable, mon gros coup de coeur de cette année !



 
Image tirée du film de Stephen Frears (1988), avec John Malkovich dans le rôle de Valmont, et Glenn Close dans le rôle de Mme de Merteuil. Un film grandiose aux trois Oscars, très fidèle au roman, que je conseille vivement !

Extrait :


“J'espère qu'on me comptera pour quelque chose l'aventure de la petite Volanges, dont vous paraissez faire si peu de cas : comme si ce n'était rien, que d'enlever, en une soirée, une jeune fille à son Amant aimé, d'en user ensuite tant qu'on le veut et absolument comme de son bien, et sans plus d'embarras ; d'en obtenir ce qu'on n'ose pas même exiger de toutes les filles dont c'est le métier ; et cela, sans la déranger en rien de son tendre amour... En sorte qu'après ma fantaisie passée, je la remettrai entre les bras de son Amant, pour ainsi dire, sans qu'elle se soit aperçue de rien. ”

1 commentaire:

  1. C'est un de mes livres préférés, que je prends plaisir à lire -relire et re-re-lire...
    Il fait parti des chefs d'oeuvre de la littérature française...
    J'adore la polyphonie des voix, chaque lettre étant écrite dans le style propre du personnage qui écrit, et qui rend le lecteur omniscient, comprenant au rebours des autres personnages, que la marquise et le vicomte tirent les ficelles et les manipulent...
    Et c'est vrai que l'adaptation de Frears rend vraiment hommage au livre (on voit que le réalisateur en a compris l'esprit contrairement à Milos Forman...)

    RépondreSupprimer