jeudi 1 octobre 2015

Le Roi Arthur - Michael Morpurgo.


L'auteur : Michael Morpurgo, né le 5 octobre 1943, est un auteur britannique, notamment connu pour ses romans à destination de la jeunesse.


Emprunt médiathèque.

Quatrième de couverture :

C'est une longue histoire, une histoire de grand amour, de grande tragédie, de magie et de mystère, de triomphe et de désastre. C'est mon histoire. Mais c'est l'histoire surtout de la Table ronde où, autrefois, siégeait une assemblée de chevaliers, les hommes les meilleurs et les plus valeureux que le monde ait jamais connu. Je commencerai par le commencement, quand j'étais encore un enfant à peine plus âgé que tu ne l'es aujourd'hui.



Mon avis :

Je débute ma lancée du challenge sur les légendes arthuriennes avec ce petit roman sans prétention, cependant je voulais débuter avec quelque chose de léger et facile à lire et à comprendre pour avoir facilement des bases des légendes arthuriennes, car aussi géniale Kaamelott puisse être, il ne s'agit que l'une libre interprétation (sauf si dans le canon arthurien, Perceval et Karadoc ont vraiment joué à des jeux du Pays de Galles comme le jeu du Pélican !)

Dans cette histoire, un jeune garçon est sauvé de la noyade par le roi Arthur, alors qu'il était parti à la pêche (le garçon je précise, quoique ça peut être amusant d'imaginer le roi Arthur pêcher). Le souverain décide alors de raconter son histoire au jeune garçon : ses jeunes années en compagnie de son père et de son frère adoptifs, le moment où il retire Excalibur de son rocher (ignorant tout de la légende autour d'elle, le petiot cherchant juste une épée pour son frère Kay parce qu'il a oublié d'emmener la sienne), la proclamation d'Arthur en tant que Roi de Bretagne, la rencontre avec Merlin, les premiers combats, l'unification de la Bretagne, la rencontre et le mariage avec Guenièvre malgré les avertissements de Merlin, la création de la Table Ronde, la quête du Graal, la rencontre avec les chevaliers les plus illustres : Lancelot, Gauvain, etc. 

Le Roi Arthur demande ensuite au jeune garçon de choisir trois chevaliers afin qu'il lui raconte leur histoire. Le garçon fait son choix, et l'on découvre les récits de Gauvain, Perceval et Tristan. Si l'on connaît un peu le mythe de Tristan et Iseut, le récit sur Tristan ne sera pas une surprise, mais c'est toujours sympathique à découvrir. J'ai aussi apprécié de découvrir la vie de Perceval (qui est un personnage que j'affectionne, surtout à cause de la série Kaamelott) ainsi que celle de Gauvain dont j'ai beaucoup apprécié l'aventure avec le chevalier vert ! Après le récit sur les chevaliers, nous entrons dans la suite de l'histoire avec la fameuse idylle entre Lancelot et Guenièvre et comment elle a impacté le royaume de Camelot et nous amener jusqu'à la fin de l'histoire.

Dans l'ensemble, c'est un petit livre plutôt appréciable, bien que peu marquant. Concernant le jeune garçon, il n'a aucun lien avec Arthur ou un quelconque chevalier, il sert juste de prétexte à Arthur pour raconter son histoire. C'est un bon titre pour les jeunes enfants souhaitant découvrir les légendes arthuriennes, d'autant plus que contrairement à d'autres, l'auteur ne diabolise pas Arthur (surtout concernant le sujet de la romance interdite entre Lancelot et Guenièvre). Forcément, comme je ne suis plus trop dans la tranche d'âge, je reste sur ma faim et j'aurais voulu plus de profondeur, plus de détails, découvrir plus. Cela reste tout de même une lecture facile et agréable, et cela nous permet de comprendre et avoir quelques bonnes bases sur l'histoire d'Arthur et de Camelot, sur les chevaliers de la Table Ronde.

Extrait :

La mort fait partie de la vie. A la minute où nous naissons, nous sommes condamnés à mourir. L’important, c’est ce que nous faisons tant que nous sommes vivants.

Ce billet est une participation au :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire