jeudi 26 août 2010

L'assistant du vampire (T.1) La morsure de l'araignée - Darren Shan.


L'auteur :

Darren Shan (né le 3 Juillet 1972) est un auteur irlandais connu pour ses nombreuses sagas telles que L'assistant du Vampire, The Demonata, The City Trilogy. Il est le co-auteur de l'adaptation en manga de sa série Darren Shan.

Quatrième de couverture :


Je m'appelle Darren Shan. L'histoire que vous allez lire est la stricte vérité. C'est mon histoire. Une histoire épouvantable. Je vais vous raconter comment je suis devenu l'assistant d'un vampire. Je vous jure que je n'ai rien inventé, à part mon nom et celui des autres personnages. Il aurait été bien trop risqué de les nommer. Bref, si vous ne craignez ni les histoires de vampires ni les insomnies, je crois qu'on peut commencer...



Mon avis : 

 
Ce livre me faisait envie depuis pas mal de temps, fort heureusement le premier tome était disponible en bibliothèque. Alors, confortablement installée dans mon lit, mon MP3 à mes côtés, avec T.a.T.u dans les oreilles, je l'ai lu d'une traite un dimanche d'ennui et j'ai été d'accord avec ce qu'a dit JK Rowling sur la couverture anglaise : ce livre laisse bel et bien the reader hungry for more !

Avant toute chose, petit détail sur la saga : elle s'est achevée au bout de douze tomes, seulement en France, ce ne sont que les quatre premiers tomes qui ont été traduits... qui veut lire la suite après le tome quatre sera donc obligé.e de la lire en anglais ou dans sa version manga qui, elle, a été traduite dans son intégralité en français (faut-il comprendre que le manga fonctionne beaucoup mieux en France ?)

Ce premier tome relate l'histoire de Darren Shan, un jeune garçon qui aime tout ce qui fait peur et les araignées. C'est pourquoi il a été plus que ravi d'apprendre qu'un étrange cirque nommé Cirque du Freak donnait un spectacle dans sa ville. Un cirque déconseillé aux âme sensibles, avec des protagonistes tous aussi insolites les uns les autres, pour ne pas dire parfois effrayants ou incroyables. Mais ce qui tente surtout Darren est l'attraction avec l'araignée nommée Madame Octa. La chance lui sourit car Steve, son meilleur ami, a réussi à leur dégoter deux tickets pour cette représentation nocturne. Les deux garçons sont vite fascinés par le spectacle et en particulier celui de madame Octa mais si c'est surtout l'araignée qui retient l'attention de Darren, pour Steve c'est le propriétaire de l'araignée et, sitôt le spectacle terminé, il part rejoindre cet homme répondant au nom de Crepsley. Il lui avoue être au courant de son secret et utilise le chantage pour obtenir ce qu'il veut de monsieur Crepsley. Darren assiste, caché, à cet entrevu étrange, découvrant plus qu'il ne l'aurait souhaité de Steve et Crepsley... et les choses dérapent facilement...

Cette histoire est à la première personne (pour changer !), racontée par un garçon nommé Darren Shan, du même nom que l'auteur, l'auteur en question ayant expliqué sa décision de donner à son personnage son nom et prénom, et pourquoi il prétend que l'histoire est vraie qu'à la toute fin de la série, autant dire que c'est pas demain la veille qu'on le saura ! On est énormément en retard en France :(, mais l'auteur a assuré ne pas s'être inséré dans le récit car il y a des différences entre le personnage et son auteur.

Donc le narrateur est Darren, un personnage qui m'est bien sympathique, malgré son amour des araignées (arachnophobie quand tu nous tiens !). Un jeune garçon, dont on ignore pourtant l'âge exact, l'habitat, la description physique exacte, mais qui a su m'attirer. Il se montre drôle, il a le sens de la répartie, même s'il a peur, il aime plus que tout sa famille et son meilleur ami, même s'il lui arrive parfois de faire des choses folles et idiotes, mais comprenons-le : c'est un jeune garçon, un jeune adolescent et on ne réfléchit pas toujours à cet âge-là.

Ce roman a sû m'attirer et même me faire rire ou... pleurer ! Pourtant l'histoire est très simple, elle n'a rien d'exceptionnelle, elle manque d'intrigue, le vrai point de l'histoire n'arrive que vers la fin, au niveau de l'écriture ce n'est pas toujours ça, c'est trop enfantin et ça aurait besoin de plus de profondeur, de maturité même si c'est un livre jeunesse, ça ne brille pas trop pour les descriptions et je m'attendais à avoir peur mais ce n'était que 'soft' au final, un peu comme le tome un d'Harry Potter, c'est très court mais l'écriture est fluide, on lit très vite et très bien, les chapitres s'enchaînent sans difficulté d'autant plus qu'ils sont courts. Je m'attendais à en savoir plus sur le Cirque du Freak, sur les protagonistes, sur les vampires selon l'auteur, on a quelques infos, mais ce n'est pas assez, ce sera pour plus tard, à découvrir dans les tomes suivants où ça va s'assombrir de plus en plus, où Darren quitte le monde de l'enfance pour un autre bien plus 'dark' et inquiétant, un peu comme Harry Potter. Je le sais, car j'ai lu les six tomes version manga (j'en parlerai prochainement), et j'ai beaucoup aimé et ai englouti les six tomes en trois jours. Si la version roman est comme ça, j'ai hate de la lire même malgré l'écriture enfantine, cependant de par le sujet, certains personnages, l'histoire peut valoir la peine d'être lue même si ce n'est pas de la grande littérature. La saga promet quelque chose de bien, si seulement l'auteur avait une écriture plus sérieuse...

Outre Darren, Mr Crepsley est l'un de ceux qui m'intéressent et me captivent, j'ai hâte d'en savoir plus sur lui. D'ailleurs, l'auteur a prévu pour fin 2010 une saga de quatre livres sur lui. Enfin, sachez que le livre ne se base pas uniquement sur les vampires, en fait c'est juste un élément (important quand même) de l'histoire, (même si c'est un peu bizarre ces histoires de semi-vampires, je suis souvent exigeante concernant les vampires, mais là, ça ne m'a pas gênée) mais le roman se centre sur autre chose : le Cirque, Darren, Steve, l'amitié, des liens qui se transforment ou se brisent, la famille, les choix qu'on fait, les sacrifices, les conséquences de nos actes. c'est pour ça que j'ai aussi hate de lire la suite : par rapport à la nouvelle situation de Darren, et à la relation entre Darren et Steve. En conclusion : un tome prometteur, malgré l'écriture enfantine, qui donne envie de lire la suite :)



Extrait :


- Tu t'habitueras aux au revoir, a commente Mr Crepsley, en équilibre, derrière moi, sur une pierre (...) C'est le lot des vampires : on ne reste jamais longtemps au même endroit. Toujours à préparer notre baluchon pour partir vers un nouvel horizon.
- Est-ce que la première fois est la plus dure ?
- Oui. Mais ça ne devient pas facile pour autant.
- Ca va prendre longtemps avant que je m'habitue ?
- Quelques décennies. Peut-être plus.
(...) - Alors on ne peut jamais se faire d'amis ? Ni avoir une maison, une femme, une famille ?
- Non, a-t-il soupiré. En aucun cas.
- Et la solitude ?
- Elle est terrible.

Chapitre 33.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire