mercredi 21 juillet 2010

Matilda - Roald Dahl.

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/Matilda.jpg

Du même auteur :


Quatrième de couverture :

A l'âge de cinq ans, Matilda sait lire et a dévoré tous les classiques de la littérature. Pourtant, son existence est loin d'être facile, entre une mère indifférente, abrutie par la télévision et un père d'une franche malhonnêteté. Sans oublier Mlle Legourdin, la directrice de l'école, personnage redoutable qui voue à tous les enfants une haine implacable.
Sous la plume acerbe et tendre de Roald Dahl, les événements se précipitent, étranges, terribles, hilarants. Une vision décapante du monde des adultes !

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Illustrations/matilda.jpg

Mon avis :

Je me suis donné comme but de découvrir le maximum de livres de Roald Dahl, comme je n'ai pas eu la chance de le connaître durant mon enfance. J'ai encore été emprunter des livres de lui à la médiathèque, surtout des livres jeunesses car là est le domaine où il s'est surtout illustré. Je commence déjà à apprécier cet auteur, et je ne pouvais passer à côté de ce livre devenu culte : Matilda. Acheté et dévoré en peu de temps.

Matilda Verdebois est une petite fille précoce : en effet, elle sait lire depuis l'âge de trois ans, et n'a pas peur d'essayer les grands classiques de la littérature, elle connaît, à cinq ans, ses tables de multiplication et peut calculer plusieurs chiffres ensemble ! Mais avec une mère abrutie de la télévision, un frère traînard et un père escroqueur à son travail, personne ne se soucie de la petite Matilda. Selon eux, il vaut bien mieux regarder la télévision que de perdre son temps à lire et à étudier ! On aurait pu croire que Matilda trouverait refuge et réconfort à l'école... que nenni ! La directrice, l'horrible Mlle Legourdin voue une haine féroce aux enfants, et se donne comme but de faire de la vie de ses élèves de l'école un vrai cauchemar ! Mais heureusement qu'il y a Mlle Candy ! La jeune, jolie et douce maîtresse de Matilda qui voit en elle une petite fille exceptionnelle dès le premier jour...

J'ai évidement beaucoup aimé cette lecture. Pourquoi évidement ? Parce que ce livre n'est plus vraiment un secret pour tout le monde, et que chacun a du entendre parler d'une petite fille mordue de lecture nommée Matilda. Une friande de livres comme moi ne pouvait donc ne pas aimer cette petite fille rendue encore plus adorable sous les dessins de Quentin Blake ?

Livre jeunesse mais un très bon livre jeunesse, assez pour qu'une vieille de 19 ans comme moi tombe (encore) sous le charme de l'écriture de Dahl et des illustrations de Blake. Une histoire bien écrite, drôle, amusante, reposante d'une petite fille mordue de lecture, une enfant précoce qui grandit dans une famille abrutie, et qui doit affronter à l'école cet incroyable colosse qu'est la directrice de l'école : Mlle Legourdin (ancêtre de Dolores Ombrage. Cf Harry Potter 5 ;) ) qui en fait voir des vertes et des pas mûres aux élèves (et apparemment aux professeurs aussi), élèves qui, pour certains d'entre eux, malgré leur peur, mènent la résistance en jouant quelques tours à cette drôle de femme (si on peut l’appeler 'femme'). Presque un combat style David et Goliath lorsque Matilda décide de s'attaquer à Mlle Legourdin. Matilda est vraiment adorable, et on ne peut s'identifier à elle que par son amour de la lecture. C'est un roman léger qui se lit rapidement. Personnages attachants ou bêtes et méchants, au milieu de ces adultes cruels, Matilda et sa maîtresse, Mademoiselle Candy. Roald Dahl a une telle capacité à nous renvoyer en enfance... comment ne pas dévorer ce livre ? Comment ne pas fondre devant ce monstre de la littérature enfantine ? Comment ne pas vouloir être comme Matilda (sans les parents ceci-dit. Le sacrilège ! Leurs convictions sur la télévision, les études et les livres !) Et j'ai tout de suite accroché à Mlle Candy, sa douceur, son approche avec les enfants, sa façon de vivre, sa vision de la vie... pas étonnant que Matilda s'attache à elle !

Je garderais un très bon souvenir de ce roman, ainsi que du film que j'avais vu à l'école primaire et que j'ai eu la chance de revoir il y a quelques jours lorsqu'il a été rediffusé. A découvrir et à redécouvrir avec toujours beaucoup d'émotion.

Extrait :


- Papa, dit-elle, tu crois que tu pourrais m'acheter un livre ?
- Un livre ? dit-il. Qu'est-ce que tu veux faire d'un livre, pétard de sort !
- Le lire, papa.
- Et la télé, ça te suffit pas ? Vingt dieux ! on a une belle télé avec un écran de 56, et toi tu réclames des bouquins ! Tu as tout de l'enfant gâtée, ma fille.

Chapitre 1. Une adorable petite dévoreuse de livres.

3 commentaires:

  1. Encore une des joies de mon enfance...

    Et pour une fois le livre est pas trop mal adapté en film.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas eu la chance de le découvrir dans mon enfance. Le film si, il me semble l'avoir vu au cinéma avec l'école... le film a pris quelques libertés par rapport au livre, mais il reste assez fidèle et c'est un délice à regarder !

      Supprimer
  2. Mon préféré de Roald Dahl : l'invité. Juste pour la fin...

    RépondreSupprimer