lundi 10 janvier 2011

L'épouvanteur (T.1) L'apprenti épouvanteur - Joseph Delaney.

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/LEpouvanteurT1.jpgL'auteur :


http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Photosdauteurs/josephdelaney.jpg

Joseph Henri Delaney (né en ?) est un auteur anglais de science-fiction et d'Heroic Fantasy, et ancien professeur d'anglais spécialisé dans la littérature vampirique. Il a commençé sa carrière d'écrivain avec le pseudonyme JK Haderack avant de dévoiler son véritable nom avec la série L'Epouvanteur.
Articles connexes :
 Quatrième de couverture :

"L'Epouvanteur a eu de nombreux apprentis, me dit maman. Mais peu ont achevé leur formation. Et ceux qui y sont parvenus sont loin d'être à la hauteur. Ils sont fragiles, veules ou lâches. Ils se font payer fort cher de bien maigres services. Il ne reste que toi, mon fils. Tu es notre dernière chance, notre dernier espoir. Il faut que quelqu'un le fasse. Il faut que quelqu'un se dresse contre les forces obscures. Tu es le seul qui en soit capable."
Thomas Ward, le septième fils d'un septième fils, devient l'apprenti de l'Epouvanteur du comté. Son maître est très exigeant. Thomas doit apprendre à tenir les spectres à distance, à entraver les gobelins, à empêcher les sorcières de nuire... Cependant, il libère involontairement Mère Malkin, la sorcière la plus maléfique qui soit, et l'horreur commençe...

Mon avis :

J'ai déjà dit à quel point j'aimais la section livres jeunesse de ma médiathèque ? J'y découvre plein de petits trésors (et ça 'retarde' un peu ma résolution de lire plus de classique cette année que de livres jeunesse, mais les classiques me font peur) et donc, en attendant de me procurer la suite de Percy Jackson, j'ai emprunté le premier tome de la série L'Epouvanteur, une saga que j'ai bien dû découvrir en flanant sur quelques blogs littéraires. Et ce premier tome fut une excellente surprise pour moi, dévoré en quelques heures à peine et j'ai déjà hâte d'emprunter le tome deux.

Alors, l'Epouvanteur, c'est l'histoire d'un jeune garçon de 13 ans : Thomas Ward, plutôt naïf, mais qui aime sa famille et aide à la ferme de ses parents, sa particularité est d'être le septième fils d'une famille où le père fut lui-même un septième fils et ce fait lui donne des dons particuliers, il peut voir et entendre des choses que ne peuvent voir les autres. Il pourrait devenir épouvanteur, ces hommes étant tous le septième fils d'un septième fils, qui sont mals vus car ils ont pour fonction de chasser les sorcières, les gobelins, les fantômes, de s'en débarrasser s'ils sont une menaçe à la société médiévale. C'est un travail dur, long, à vie, difficile, éprouvant, dangereux et effrayant. Pourtant, Thomas Ward, dit Tom, s'essaye à ce travail en tant qu'apprenti de l'Epouvanteur, J. Gregory, pendant quelques temps. Et il est bien dur de suivre la cadence, de retenir tous les enseignements de l'épouvanteur et de se débarrasser de ses doutes et ses peurs car c'est de ça dont les spectres se nourrissent. Mais voilà un jour où l'Epouvanteur s'absente, Tom viole la promesse qu'il avait faite de ne jamais faire confiance à une fille si elle portait des souliers noirs, et cela lui coûte cher : l'une des plus maléfiques sorcières qui soit, Mère Malkin, parvient à s'échapper du puit où l'Epouvanteur l'avait enfermé. A Tom de réparer les dégâts avant que Mère Malkin ne sème le chaos...

C'est un roman qui mélange jeunesse et épouvante, mélange plutôt risqué mais l'auteur s'en sort plutôt bien, et j'aurais certainement eu peur si j'avais lu la nuit. Ce roman presque gothique, parlant de sorcières, gobelins, spectres comme les auteurs britanniques savent le faire, le genre d'histoire qui me plaît plus l'élèment : un garçon peut voir des choses que les autres ne peuvent pas, un peu comme Ghost Whisperer ou xxxHolic, mais c'est apparement la seule capacité extraordinaire de Tom qui doit faire appel à des armes et pas ses pouvoirs pour vaincre les sorcières et cie, à moins qu'on en sache plus dans les tomes suivants ? Car la mère de Tom insiste bien sur ce fait : Tom est le septième fils d'un septième fils et ça fait de lui quelqu'un d'exceptionnel, il est destiné à quelque chose de grand et elle ne l'a pas conçu par hasard et elle semble y tenir, qu'il soit apprenti d'un épouvanteur. Concernant ce dernier, on ne sait pas grand chose de lui (mais je suppose qu'on en saura plus par la suite), mais il a une image de ce mentor fort et sage, sévère, mystérieux, érudit que j'aime beaucoup. Quant à Tom, il ne m'a pas encore fait d'impression, il manque de profondeur, c'est un personnage normal avec ses qualités et ses défauts, j'espère qu'il sera plus travaillé par la suite. Par contre, l'apprentie sorcière Alice a attisé ma curiosité, c'est un personnage intéressant et ambigü que j'espère revoir par la suite. Et peut-être aussi pour la famille Ward, notamment la mère mystérieuse et peut-être aussi le père (il est le septième fils d'un septième fils lui-aussi, pourquoi est-il fermier au lieu d'Epouvanteur ? N'a-t-il pas des pouvoirs ?)

Autre chose que j'aime beaucoup : ce roman a beau reprendre le même schéma que la plupart des romans jeunesses (un personnage avec des pouvoirs qui suit un parcours initiatique, étudie à l'école spécialisée ou avec un mentor, qui était discret au début mais devient plus affirmé et téméraire), je trouve qu'il différe des autres livres jeunesse fantasy, il est original par l'histoire. C'est un univers sombre, effrayant, inquiètant avec une atmosphère opressante, on reste sur le qui-vive, persuadé que quelque chose va tomber sur le personnage a tout moment. L'écriture est fluide, rythmée, je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer, j'ai aimé l'univers crée par l'auteur, même si j'aurais aimé en savoir plus sur les créatures magiques et que j'ai trouvé qu'il manquait quelque chose, peut-être une petite touche de fraîcheur, d'humour ? Et aussi, je ne me suis pas attachée à Tom que je trouve pas assez travaillé, mais ce serait mentir si je disais n'avoir pas aimé ce livre car ce fut une agréable découverte, que c'est un univers qui a su me séduire et que je ne serais pas contre pour lire la suite et découvrir plus de cet univers et ses personnages, sans compter que la couverture est jolie et attrayante, ressemblant à un livre cuivré et ancien.

Extrait :

- Nous sommes l'un et l'autre le septième fils d'un septième fils, et nous avons le don de voir ce que les autres ne voient pas. Ce don est parfois une malédiction. Si nous avons peur, certains êtres se nourriront de cette peur ; notre peur les rend plus forts. Le seul moyen de leur tenir tête, c'est de te concentrer sur ce que tu vois et de cesser de penser à toi. C'est toujours efficace.

2. En chemin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire