mercredi 19 janvier 2011

Les Gaulois expliqués à ma fille - Jean-Louis Brunaux.

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/LesGauloisExpliquesamafille.jpg
L'auteur :
 
http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Photosdauteurs/JeanLouisBrunaux.jpg

Jean-Louis Brunaux, né en 1953, est un archéologue français, spécialisé dans la civilisation gauloise, il a d'ailleurs consacré plusieurs livres sur le thèmes des Gaulois et ce qui les entourent.

/ ! \ Challenge Histoire / ! \
 
 
 
 
 
Quatrième de couverture :

On les a dits querelleurs, vantards et indisciplinés, mais aussi courageux, enthousiastes, généreux... Depuis l'Antiquité, les Gaulois suscitent fascination et interrogations. Qui étaient ces hommes qui combattaient sauvagement, à moitié nus ? Ce peuple qui s'empara de la ville de Rome bien avant que César n'envahisse leur pays ? Pratiquaient-ils des sacrifices humains ? Leurs druides avaient-ils de réels pouvoirs magiques ? Croyaient-ils vraiment que le ciel pouvait leur tomber sur la tête ? Et sont-ils authentiquement nos ancêtres ?


Un ouvrage indispensable pour tout savoir de la civilisation gauloise, où il est prouvé que les Gaulois nous ont laissé en héritage mille objets du quotidien... et peut-être plus d'un trait de caractère !

Mon avis :

Dans ma période 'Obsédée d'Histoire' du moment, je me suis arrêtée au chapitre des Gaulois, surtout depuis mes cours d'Histoire de la Langue où nous avons un peu (*tousse* deux heures *tousse*) parlé de la civilisation et de la langue gauloise puis de la conquête romaine de la Gaule. J'avais repéré ce titre chez Alwenn et j'ai pu le trouver facilement et le lire en quelques heures à peine, c'est un livre court qui se lit facilement.

Le livre est présenté comme une longue interview, un jeu de questions/réponses entre l'auteur et sa fille sur le thème des gaulois, le tout regroupé en 8 parties pour s'y retrouver par thèmes, ainsi nous avons : Qui étaient les gaulois ? à quel moment ils apparaissent notamment, où alors la distinction pas si facile entre les celtes et les gaulois (même les grecs et les romains de l'Antiquité se cassaient la tête et avaient du mal à faire la différence), celtes et gaulois étaient-ils différents ou pas et pourquoi, pourquoi on les nommait ainsi. Second thème : L'histoire des gaulois que l'on connaît plus ou moins bien, certains objets, et textes des grecs/romains à leurs sujets ont pû être conservés (les gaulois n'écrivant pas leur histoire, même n'écrivant pas tout court, c'était reservé aux druides et encore eux-mêmes écrivaient peu, le savoir était communiqué oralement), nous en apprenons sur le commençement de leur histoire, où on situe les gaulois, les invasions qu'ils menaient, les relations entre villages gaulois et entre leurs voisins, le rôle des romains, la fin de l'histoire gauloise... enfin, j'avais parlé de la guerre, on retrouve ce sujet dans De terribles guerriers comme l'étaient nos ancêtres les gaulois, vigoureux au combat, faisant peur à leurs voisins la plupart du temps car vus comme des barbares.

Il y a les guerres fréquentes, leurs techniques de combat, leurs armes, leurs moyens de défense (même s'ils combattaient souvent nus ou torse nus, ce qui déconcertait leurs ennemis !), comme la cotte de maille qu'ils ont inventé, les casques... et leur tradition de collectionner les têtes des ennemis en guise de trophée qui passaient de génération en génération, coutume macabre vraie, mais pratiquée par d'autres peuples de l'Antiquité. La plupart des guerriers étaient des nobles, les chevaliers gaulois, mais tout le monde pouvait participer, notamment les pauvres, car si un pauvre gagnait au combat, il gagnait de l'argent et pouvait facilement monter dans la société. Puis, nous passons au chapitre des Gaulois entre eux donc : les chefs et leurs pouvoirs : un simple individu s'il avait triomphé à la guerre gagnait beaucoup d'argent et une place plus haute dans la société. Puis la politique des gaulois qui, assez étonnament, fonctionnait très bien, de ce côté, les gaulois n'avaient rien à envier aux grecs et aux romains : élections, votes, magistrats... ils étaient très politique mais le pays n'étant pas unifié, ils n'avaient pas un gouvernement unique mais un pour chaque village. Un peu comme pour la Grèce Antique où le système politique fonctionnait pour chaque cité. Puis passons à la justice, et aux druides qui exerçaient la justice mais pas que : c'étaient des savants, philosophes, ils n'étaient pas exactement chargés de la justice mais étant considérés comme des hommes sages, ils réglaient les conflits, problèmes...

Après, nous avons La vie quotidienne des gaulois, comment se présenter ces individus qui, physiquement et au niveau de la stature, n'étaient pas bien différents des Français, l'auteur parle aussi de la mode gauloise (eh oui, ils étaient quand même soucieux de leur corps et des soins à lui apporter) donc les vêtements, puis vient le sujet des maisons, de leur habitat, de ce qu'ils mangeaient (le sanglier et la cervoise n'y figurent pas) et buvaient car c'étaient de gros buveurs, et ensuite les familles, l'éducation des enfants, les gauloises qui avaient une place plutôt privilégiées et malgrè les mariages forçés, le divorce était autorisé ! Vient ensuite le thème des Dieux, la Mort et l'Au-Delà, donc l'auteur revient sur le sujet des druides, bien qu'ils étaient plus philosophes que prêtres, la religion gauloise où j'aurais aimé voir des noms et plus de précisions concernant les dieux gaulois (Teutatès, Belenos, Epona...), comment se pratiquait cette religion (temples et sacrifices), la façon des gaulois de se représenter la vie après la mort, ils ne croyaient pas à un Paradis mais à un cycle perpétuel de vie, c'est pourquoi ils ne craignaient pas de mourir au combat et c'était une façon d'être des guerriers courageux et sans crainte.

Avant dernier chapitre, La civilisation gauloise, pourquoi avons-nous si peu de traces de cette civilisation par exemple, pourquoi n'ont-ils rien voulu laisser, ce qu'ils ont inventé, leurs métiers, leurs outils, les bijoux, les bardes (rappellez-vous Assurancetourix dans Astérix), la monnaie. Puis nous terminons le livre sur Que reste-t-il des Gaulois ?, pourquoi en parlons-nous si peu aujourd'hui dans pas mal de domaines, les gaulois sont-ils les ancêtres des Français et etc...

Comme je l'ai dit, c'est un livre court, qui se lit vite et bien, présenté sous forme de questions/réponses qu'un enfant/adolescent pourrait poser avec des réponses simples surtout que certains points de l'histoire de la Gaule (ou des Gaules) ne sont pas toujours évidents et qu'on peut s'embrouiller, notamment sur les différentes Gaules où la présence de une ou plusieurs cartes auraient été la bienvenue, et c'est surtout ça que j'ai regretté : l'absence de quelques cartes et illustrations, photos des objets/vêtements/monnaies/armes des Gaulois, de quoi se représenter tout ça car au final, on sait peu de choses sur cette civilisation, ancêtres ou pas, on a peu de traces d'eux à part de documents antiques des grecs ou romains (Guerre des Gaules de César par exemple) ou des quelques clichés présents dans les BDs Astérix qui ont berçé notre enfance... mais il est difficile de se présenter et visualiser la Gaule, les Gaulois et le reste et des cartes/illustrations auraient aidé le lecteur à se visualiser tout ça. Mais sinon, le livre est satisfaisant dans l'ensemble, simple et efficace surtout pour l'histoire assez complexe de cette civilisation malgrè la briéveté du livre mais comme il s'adresserait plutôt aux plus jeunes, je ne cracherais pas là-dessus :) surtout que l'auteur nous révèle pas mal de choses, dont on imaginerait même pas, sur ce peuple presque inconnu, et il chasse les idées reçues que l'on s'est fait sur les gaulois (comme la peur du ciel qui tombe sur la tête), il rétablit la vérité tout en expliquant d'où viennent ces clichés. J'ai donc aimé cette lecture et ait appris plus, surtout après m'être plainte que Jules César dans son ouvrage Guerres des Gaules, ne disait pas tout sur les Gaulois et ne s'intéressait à eux que quand ils entraient dans les affaires romaines ou lors de la conquête romaine des Gaules.

Au final, les gaulois sont un peuple à l'histoire et aux coutumes particulières, une histoire qu'il n'est pas facile de comprendre ou d'expliquer mais l'auteur a réussi ce 'défi', j'ai appris pas mal de choses et il sera facile de se replonger dans l'ouvrage. C'était une lecture agréable, intéressante qui pourra plaire aux amateurs du genre, aux passionnées d'Histoire Antique ou ceux qui voudraient en savoir plus sur cette civilisation méconnue.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire