jeudi 10 février 2011

L'épouvanteur (T.2) La malédiction de l'épouvanteur - Joseph Delaney.

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/LEpouvanteurT2.jpg
Emprunt médiathèque.



Articles connexes :

- L'épouvanteur (T.1) L'apprenti épouvanteur.
- L'épouvanteur (T.4) Le combat de l'épouvanteur.









Quatrième de couverture :

"Voilà six mois que tu es l'apprenti de M. Gregory, me dit maman. Tu as déjà été témoin de bien des événements. A présent, l'obscur t'a remarqué et va tenter de te neutraliser. Tu es en danger, Tom. Toutefois, rappelle-toi ceci lorsque tu seras un homme, mon fils, ce sera au tour de l'obscur d'avoir peur, car tu ne seras plus la proie, tu seras le chasseur. C'est pour cela que je t'ai donné la vie."

L'Épouvanteur et son apprenti, Thomas Ward, se sont rendus à Priestown pour y achever un travail. Dans les profondeurs des catacombes de la cathédrale est tapie une créature que l'Épouvanteur n'a jamais réussi à vaincre. On l'appelle le Fléau. Tandis que Thomas et M. Gregory se préparent à mener la bataille de leur vie, il devient évident que le Fléau n'est pas leur seul ennemi. L'inquisiteur est arrivé à Priestown. Il arpente le pays à la recherche de tous ceux qui ont affaire aux forces de l'obscur ! Thomas et son maître survivront-ils à l'horreur qui s'annonce ?
Mon avis :

Je n'étais pas trop d'humeur à lire ce livre, mais il me fallait le lire avant de le rendre à la médiathèque alors je me suis mise 'au travail' pour avaler ce tome d'une série qui m'avait déjà fait une bonne impression dès le premier tome. Et si j'ai eu un peu de mal à démarrer au début, une fois que je suis entrée dans l'histoire, je n'ai pas pû m'arrêter et j'ai fini ce tome en deux jours. Je n'ai pas été déçue, c'est une série qui commençe vraiment à me plaire, l'univers, les personnages, les créatures, la couverture, l'histoire... je n'ai eu aucun de mal à m'y replonger. Et même si je n'ai pas vraiment frisonné et que le héros me laisse toujours de marbre, je me suis régalée tout au long de ma lecture et j'ai déjà hâte d'emprunter le troisième tome.

Dans ce second optus, Thomas est l'apprenti de Mr. John Gregory depuis six mois, il continue donc toujours son apprentissage pour être Epouvanteur avec acharnement avec son maître sévère au passé mystérieux. Dans le premier tome, nous nous sommes attaqués aux sorcières, ici ce sont les gobelins (en début de tome) mais surtout le Fléau, créature redoutable enfermée depuis des lustres mais reprenant des forces et son pouvoir, sa présence maléfique ayant un terrible impact sur la ville où il est enfermé. Mr Gregory compte donc achever ce travail qu'il n'avait pas réussi à faire la dernière fois, mais ce ne sera pas facile, la créature est très dangereuse et redoutable. L'Epouvanteur emmène tout de même son apprenti avec lui, même s'il ne s'est pas remis de sa maladie, pour se débarrasser du Fléau et aussi assister à l'enterrement de son frère prêtre. Comme s'ils n'avaient pas assez de soucis comme ça, l'Inquisiteur arrive en ville, recherchant des sorcières ou toute autre individu ayant un rapport avec l'obscur : les épouvanteurs ne sont donc pas épargnés. Mr Gregory et Tom doivent se cacher pour échapper aux griffes de cet Inquisiteur cruel, mais voilà que parmi les personnes suspectées d'être des sorcières prisonnières de l'Inquisiteur se trouve Alice, la jeune apprentie sorcière qui avait aidé Tom en le sauvant de son aïeulle, la Mère Malkin. Entre le Fléau et l'Inquisiteur, son maître faible et malade, Alice prisonnière et condamnée au bûcher, le séjour de Tom à Priestown sera loin d'être reposant...

Concernant l'histoire, le schéma est le même que le premier tome en gros : une créature qui menaçe les héros, enfermée mais qui parvient à s'enfuir et que ce sera la catastrophe si elle n'était pas éliminée ou enfermée de nouveau, une créature parvenue à s'échapper avec l'aide [ d'Alice à qui Tom parvient toujours à pardonner, l'imbécile heureux, car c'est son amie même si elle est une sorcière et qu'elle est imprévisible et qu'elle semble bien aimer Tom et réciproquement au grand dam de Mr Gregory ], Tom qui parvient à s'en tirer sans trop bien que mal et souvent sans son maître. Ce que j'ai aimé retrouver, c'est le climat du Comté qu'on ressent bien dans le livre : humidité, lieux obscurs, landes sauvages, atmosphère opressante et ténèbreuse, remplie de créatures malveillantes ou pas (rien que le gobelin qui cuisine, et protège la maison dans laquelle logent Tom et son maître), découvrir plus de créatures, les informations la concernant, les moyens de s'en débarrasser et dans ce tome, le Fléau tient toutes ses promesses : terrifiant, menaçant, dangereux, intelligent... je me demande ce que nous reserve l'auteur dans le tome 3. Sinon, ça se lit toujours aussi vite et bien, c'est fluide, on s'ennuie pas un seul instant, le rythme est régulier, il y a plein de rebondissements au point de créer chez le lecteur un sentiment d'impatience pour savoir comment tout cela peut bien se finir.

Et, Dieu merci, je suis bien contente que l'ère de la chasse aux sorcières et les Inquisiteurs soit passée, je n'ai pas pû encadrer l'Inquisiteur et sa logique, sa cruauté, la façon de certains hommes religieux de perçevoir ces choses étranges qu'ils ne peuvent expliquer (l'obscur, le métier d'Epouvanteur, les créatures, la magie...) et qu'ils rapportent immédiatement au diable et au mal. Quelle mentalité que celle de cette époque. Bûcher, questionette sous la torture... non merci ! A part ça, je suis ravie de revoir la jeune sorcière Alice bien que je ne sais jamais sur quel pied danser avec elle, Mr Gregory alias l'Epouvanteur, la mère de Tom qui cache bien des secrets (on apprend d'ailleurs des choses sur elle dans ce tome). En fait, mon seul problème reste Tom, je suis toujours indifférente à ce personnage, il ne me donne pas l'impression d'avoir beaucoup de profondeur et pourtant il est bien plus actif et bavard dans ce tome, il est loyal (trop même au point de l'idiotie), parfois rebelle aux ordres de son maître si ça concerne Alice mais... je sais pas... j'arrive pas encore à m'attacher à lui, il ne me fait pas grande impression et c'est bien dommage. J'espère que ça s'améliorera par la suite. De toute façon, je vais continuer la série (jusqu'au tome 4-5 car la bibli n'a pas la suite et que je ne veux pas acheter la suite alors que je n'ai pas les premiers tomes chez moi, et puis zut, 12.90 euros pour un tome, ça fait un peu cher...) car l'histoire m'a déjà bien appée, je suis captivée et je n'ai pas l'intention de m'arrêter là (le tome 3 est dans ma PAL et comme je m'ennuie déjà à mourir alors que je ne suis en vacances que depuis quelques heures sans devoirs pour la rentrée, les livres de ma PAL vont pas faire long feu). Bref, bref, un bon tome captivant comme le premier :)

Extrait :

Ce prêtre, figurez-vous, était le père Gregory, le propre frère de l'Epouvanteur. Je ne l'avais aperçu qu'à une seule occasion, lors de notre bref séjour à Horshaw, au printemps précédent. Il avait dessiné de la main un grand signe de croix en nous voyant, le visage déformé par un rictus de colère. Mon maître l'avait à peine regardé, car ils n'éprouvaient plus d'affection l'un pour l'autre et ne s'étaient pas adressé la parole depuis quarante ans. Mais la famille reste la famille... C'est pourquoi en définitive, il m'avait envoyé à Horshaw.
'Les prêtres ! avait-il craché avec rage. Pourquoi se mêlent-ils toujours de ce qui ne les concerne pas ? S'attaquer à un gobelin ! Qu'est-ce qu'ils s'imaginaient ? Qu'il me laisse donc faire mon travail !'

1
. L'Eventreur de Horshaw.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire