jeudi 25 décembre 2008

Charlie et le grand ascenseur de verre - Roald Dahl.

http://petitelunesbooks.cowblog.fr/images/Couverturesdelivres/CharlieetleGrandAscenseurdeVerre.jpg

Du même auteur :








Quatrième de couverture : 



Charlie a gagné la fabuleuse chocolaterie de Willy Wonka, qu'il survole maintenant à bord d'un extraordinaire engin, le grand ascenseur de verre, en compagnie de toute sa famille. Mais une fausse manœuvre projette l'ascenseur dans l'espace. Un espace qu'ils découvrent peuplé d'être fantastiques et monstrueux, les Kpouts Vernicieux, terreurs de l'univers interstellaire, contre lesquels ils vont livrer une terrible bataille. Charlie est les héros de " Charlie et la chocolaterie " sont de retour dans cette suite échevelée et pleine de fantaisie où se retrouvent le génie et l'humour de Roald Dahl.



Mon avis :


Ce livre est la suite de Charlie et la chocolaterie, ces deux titres ont été achetés en même temps. Dans ce roman-suite donc, Charlie Bucket a gagné la fabuleuse chocolaterie qu'il dirigera avec Willy Wonka avec qui il est reparti pour de nouvelles aventures, avec sa famille cette fois-ci : partis rechercher le restant de la famille Bucket chez eux dans le grand ascenseur de verre de l'usine de Monsieur Wonka, ils survolent la chocolaterie mais une fausse manœuvre les plongera dans l'espace... l'espace infesté de Kpoux Vermicieux, créatures et terreurs de l'univers interstellaire, en plus d'un Space Hotel américain. Et c'est après une périlleuse aventure spatiale qu'ils reviennent sains et saufs sur Terre, dans la chocolaterie Wonka, mais leurs ennuis ne font que commencer...

Les aventures de Willy Wonka et de Charlie Bucket se poursuivent donc dans ce nouvel opus  et la famille Bucket embarque avec eux dans l'incroyable ascenseur de verre de Willy Wonka qui peut voler et voyager... jusque dans l'espace. Un espace où se trouve un hôtel spatial américain, le premier au monde, mais un espace aussi infesté d'étranges créatures venues de la planète Vermiss, les Kpoux Vermicieux. Et les ennuis ne s'arrêtent pas avec le grand retour dans le chocolaterie Wonka, bien au contraire. Un des grands-parents a eu un léger soucis depuis qu'il a ingurgité une des inventions de Wonka : une pilule rajeunissante de Forti-Wonka. Vouloir rajeunir a un prix... puis on découvre d'autres parties de la chocolaterie : des rochers candi, un gisement chocolatière, d'autres chansons des Oompa-Loompas bien-sûr.

J'ai eu une légère déception quant au roman. On ne pouvait pas faire mieux que Charlie et la chocolaterie, où on découvrait l'univers, les personnages. Ici j'ai trouvé l'histoire bien moins intéressante et magique, elle ne m'a pas emballée plus que ça, je m'attendais à mieux mais je m'y attendais un peu. Mais il y a que ça qui m'a déçu car le style de l'auteur reste toujours aussi fluide et simple, l'auteur a un don de conteur formidable, l'humour est toujours aussi présent (rien que pour la présence de la présidence des Etats-Unis et leurs réactions à chacun sur la présence d'individus dans l'espace, le président y est assez puéril mais bon) et les diverses réflexions des grands-parents (sauf Joe) qui trouvent toujours quelque chose à redire, à critiquer, ils ont du mal à s'habituer à cette nouvelle vie et au comportement assez spécial de Willy Wonka.

Ce tome m'a paru plus enfantin, plus absurde et bizarre, je ne sais pas si c'est une remarque négative... d'un côté si, de l'autre non. Mais il est clair que ce roman m'a bien moins attirée que le premier, certains moments sont tellement absurdes et clichés... mais bon, c'est un livre pour enfants. Mais le livre n'est pas mauvais pour autant, ce n'est que mon avis. Au moins, on y retrouve l'originalité et l'humour de l'auteur ainsi le côté drôle et enfantin de Willy Wonka... Avis mitigé, donc.

Extrait :

- Nous sommes revenus, maman ! s'écria Charlie. Nous sommes à la Chocolaterie !
- Je suis ravie de l'entendre, dit Mrs Bucket. Mais il me semble que nous avons fait un long détour.
- C'était indispensable pour éviter la circulation, dit Mr Wonka
- Je n'ai jamais vu d'homme qui dise d'aussi énormes bêtises ! s'écria grand-maman Georgina.


Chapitre 13. De retour à la chocolaterie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire